Rally Turkey

Info

Rally Turkey
Date de début: 12.09.2019
Date de fin: 15.09.2019
Fuseau horaire: UTC 3
Catégorie: WRC2
WRC
parc d'assistance: Marmaris
Site internet: http://www.rallyturkey.com/

Aperçu

  • L’un des défis les plus corsés de la saison. La fournaise et les pistes rocailleuses dans les montagnes du sud-ouest de la Turquie mettent hommes et machines à l’épreuve. La stratégie et l’intelligence de course y sont donc aussi importantes, voire plus, que la vitesse pure.

Les spéciales

  • La foule se réunit à Marmaris dès jeudi soir pour la courte spéciale dessinée dans les rues autour de la marina et de la station balnéaire.
  • Vendredi, une première étape éreintante attend les concurrents avec 161 kilomètres de spéciales, soit plus de la moitié de la distance chronométrée de l’épreuve.
  • Le parcours commence avec une nouvelle version remodelée d’Içmeler, tout près du parc d’assistance, avant de prendre la direction de Mugla au nord-est pour deux autres tests. Les trois sont répétées dans l’après-midi.
  • Le samedi conserve son format, toujours à l’ouest de Marmaris. Introduite cette année, Kizlan complète chaque boucle d’une journée compacte cumulant 118 kilomètres de compétition sur un total de 346 km.
  • Le dimanche est tout aussi dense avec quatre spéciales s’achevant par la Wolf Power Stage de Marmaris et son arrivée à l’entrée du parc d’assistance d’Asparan.

Une spéciale mythique

  • Disputée samedi, Datça est une perle malgré son parcours de seulement 8,75 km. Sa distance est toutefois largement compensée par des paysages incroyables autour d’une montagne avant un final sur la côte pour des décors dignes d’une carte postale.

Les Défis

  • Sur le rallye terre le plus lent du championnat, le débit d’air est réduit et impose des contraintes énormes aux moteurs, transmissions et freins.
  • Les routes abrasives et la chaleur laissent très peu de répit aux pneumatiques Michelin.
  • La température ambiante dépasse aisément les 30°C, d’où un habitacle difficilement confortable pour les pilotes et leurs copilotes.

Les Réglages

  • Suspensions adaptées à la terre.
  • Sur les routes de montagne, les pilotes devraient augmenter la hauteur de caisse pour affronter un terrain plus cassant lors du deuxième passage.
  • Les gommes dures devraient être préférées, mais les pneus médiums jouent un rôle important dans les stratégies.

Un peu d´Histoire

  • Le premier Rallye de Turquie a été organisé en 2000, trois ans avant d’intégrer le calendrier du WRC.
  • Carlos Sainz a remporté la première édition autour de Kemer, près d’Antalya.
  • En 2010, l’épreuve s’est déplacée plus près d’Istanbul, dans la partie asiatique du pays.
  • Il s’agissait d’ailleurs de la dernière manche en WRC avant son retour au sud-ouest en 2018.
  • Sébastien Loeb domine le palmarès avec trois succès. Citroën y a signé quatre victoires.

Ce qui change en 2019

  • Samedi, la spéciale de Kizlan (17 km) promet de sublimes images en embrassant la côte méditerranéenne.
  • Incroyablement tortueux, le test de Çiçekli passe du vendredi au samedi pour être négocié à contresens d’il y a douze mois.

À ne pas manquer !

  • La super-spéciale en ville jeudi soir dans la pittoresque marina de Marmaris. Le parcours propose des donuts autour de ronds-points, un jump, des épingles serrées… Et une véritable foule au rendez-vous !
  • Le parc d’assistance d’Asparan est le centre névralgique du rallye. Situé à seulement quelques kilomètres de Marmaris, l’on peut aisément y rejoindre plusieurs spéciales (vraiment !).
  • La Wolf Power Stage de dimanche. Le départ de Marmaris est donné dans la ville d’Içmeler et se termine au cœur du parc d’assistance. Idéal pour suivre le dénouement de l’épreuve et prendre part aux festivités !
  • De nombreuses spéciales longent les côtes, d’où des images très télégéniques en bord de mer… Sauf si vous êtes là pour le constater de vos propres yeux !

Photos



Social media

WRC+

WRC APP