M-Sport Ford World Rally Team

Fondée par l’ancien pilote officiel Malcolm Wilson, la structure M-Sport est choisie pour donner un nouveau souffle au programme de Ford en Championnat du Monde des Rallyes dès 1997.

Présentation de l’équipe

Fondée par l’ancien pilote officiel Malcolm Wilson, M-Sport est choisie pour redonner du souffle au programme de Ford en Championnat du Monde des Rallyes dès 1997.

Des champions tels que Colin McRae, Carlos Sainz et Marcus Grönholm remportent alors de nombreux succès, le dernier cité menant même l’équipe à deux titres consécutifs chez les constructeurs en 2006 et 2007 avec une Ford Focus RS WRC.

Lorsque la Fiesta supplée la Focus en 2011, Jari-Matti Latvala et Mikko Hirvonen continuent d’engranger des victoires, mais le retrait de Ford fin 2012 porte un coup financier à la petite organisation de Malcolm Wilson.

M-Sport renoue avec la gloire en 2017, l’année de l’arrivée de Sébastien Ogier. Le redressement ne se fait pas attendre et le Français conduit la structure britannique au doublé avec la spectaculaire Ford Fiesta répondant au nouveau règlement introduit la même année.

En 2018, Ford renforce son soutien envers M-Sport et Sébastien Ogier rafle une autre couronne avant de retrouver Citroën l’année suivante.

Si le succès se fait plus rare pendant deux saisons, l’écurie parvient à remporter le tout premier rallye de l’ère hybride du WRC lorsque le nonuple champion du monde Sébastien Loeb prend le volant du Ford Puma Rally1 au Rallye Monte-Carlo 2022.

L’année 2023 se veut riche en espoirs avec un savant mélange d’expérience et de jeunesse dans les équipages. Sacré en 2019, Ott Tänak revient dans l’équipe britannique après avoir passé ces dernières années avec Hyundai tandis que le jeune français Pierre-Louis Loubet est promu à temps plein après un programme partiel en 2022.

 

 

Présentation de l’équipe