vendredi | 05 nov. 2021

La métamorphose de Subaru en WRC

En faisant le plein, David Richards avait la tête ailleurs. Un autre client est arrivé derrière lui. Il n'avait pas besoin de se retourner pour savoir qui c'était. Ce bruit lui évoquait tant de souvenirs.

Ce bruit était la marque de fabrique de Subaru. Si les World Rally Cars de la fin des années 1990 au début des années 2000 avaient une bande-son, ce serait le chant classique et tranchant de l'équipe Prodrive de David Richards basée à Banbury.

L'histoire de Subaru en WRC s'est bien sûr ouverte avant les World Rally Cars, et ce dès le Groupe A. La Legacy a ouvert la voie à la légende qu'est devenue l'Impreza, le modèle ayant porté Subaru au sommet du sport automobile international.

L'histoire du constructeur est assez différente. Revenons à la fin des années 1970. Pour la plupart, y compris l'ancien président des Etats-Unis Ronald Reagan, le nom Subaru n'évoque qu'une chose : l'agriculture.

Le pick-up utilitaire BRAT, avec son nom plutôt malheureux, était le choix des propriétaires terriens du monde entier. Ronald Reagan l'a même utilisé pendant une décennie dans son ranch de Santa Barbara.

Richard Burns a remporté le titre mondial sur ses terres en 2001

La marque avait toutefois des ambitions en compétition. Cette envie est née au plus haut niveau de l'encadrement, le fondateur de Subaru Tecnica International, Noriyuki Koseki, développant puis pilotant une Subaru RX et RX Turbo dans les années 1980.

Audi a peut-être été pionnier dans le domaine des quatre roues motrices, Subaru a suivi rapidement avec l'arrivée de la Subaru RX Groupe A au début de la décennie suivante.

La turbocompression a permis de fournir plus de puissance, mais il n'y avait pas moyen de contourner le débattement limité de la suspension et la transmission rudimentaire. Malgré ces inquiétudes, la Subaru RX s'est imposée à deux reprises dans sa catégorie au Safari Rally Kenya et a attisé la curiosité de pilotes tels qu'Ari Vatanen.

One-hit wonder: Piero Liatti

One-hit wonder: Piero Liatti

Piero Liatti is only included in this week’s list of WRC one-hit wonders – those drivers who celebrated a single FIA World ...

En lire plus

L'arrivée de la Subaru legacy de série en 1990 a lancé Subaru sur la voie du succès, mais l'arrivée de Prodrive en tant que partenaire des activités sport automobile a vraiment accéléré les choses.

La Legacy avait conservé la disposition longitudinale du moteur à quatre cylindres à plat de la Subaru RX, mais deux fois plus d'arbres à cames et un moteur de deux litres menaient à une augmentation significative de la puissance. Ajoutez-y un peu de magie MacPherson et les fondations d'un nouvel outsider en Groupe A étaient au rendez-vous. Le directeur technique de Prodrive, David Lapworth, l'a transformée en victorieuse.

Il a fallu attendre quelques années pour monter sur la plus haute marche du podium, mais dès que Colin McRae a signé sa première victoire et celle de l'équipe au Rallye de Nouvelle-Zélande 1993, le programme pouvait vraiment passer à la vitesse supérieure. Et cela signifiait l'introduction immédiate de la remplaçante de la Legacy : l'Impreza 555. Une voiture qui restera à jamais liée à Colin McRae.

Colin McRae s'est imposé à huit reprises en mondial avec une Subaru Impreza WRC

Le pilote de Lanark remportait son unique titre mondial dans la célèbre livrée bleu et jaune en 1995 et l'alliance Subaru-Prodrive obtenait deux autres titres avec Richards Burns en 2001 et Petter Solberg en 2003.

L'évolution de l'Impreza 555 en Impreza WRC97 a été l'une des plus grandes histoires de l'ère des World Rally Cars. Piero Liatti a offert à la WRC97 sa première victoire au Rallye Monte-Carlo 1997, le premier rallye de la nouvelle génération, démontrant que cette voiture magnifique avait un ramage n'ayant rien à envier à son plumage.

Debout devant les lignes sinueuses et les arches évasées de la voiture à son lancement en 1997, le passage des champs à la création sans doute la plus étonnante et la plus réussie du WRC était assez étonnant.

Quelle différence une décennie peut faire...

Petter Solberg a remporté le titre au terme d'une finale spectaculaire au Rallye de Grande-Bretagne 2003

Plus d'actualités