WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Mon 10 Jun 2024

Rossel : une confiance « folle »

Actuellement leader du WRC2, Yohan Rossel a passé un samedi en Sardaigne à démontrer pourquoi il pourrait bien être le pilote de rallye le plus en forme au monde. Et les chiffres parlent clairement en sa faveur.

Victime d'une crevaison vendredi dans l'ES3, le Français avait plongé au quinzième rang de la catégorie WRC2 et comptait plus de deux minutes de retard sur le leader, Sami Pajari, à l’entame de la deuxième journée sur l'épreuve méditerranéenne.

 

Une démonstration époustouflante au volant de sa Citroën C3 Rally2 chaussée de pneumatiques Pirelli permettait toutefois au pilote DG Sport Compétition de remonter à la deuxième place en moins d’une journée, tout en comptant douze secondes d’avance sur Jan Solans, pourtant victorieux au Vodafone Rally de Portugal.

 

Son nouveau copilote Benjamin Boulloud et lui remportaient chaque spéciale du samedi, toutes avec au moins huit secondes d'avance.

 

« Les meilleurs jours sont ceux où vous êtes en tête, mais le samedi était ma journée la plus mémorable sur terre », se rappelle Yohan Rossel. « La confiance à l’intérieur de la voiture était incroyable et j’attaquais jusqu’à la limite. »

S’il était trop tard pour défier Sami Pajari, le Français a pu contenir la riposte dominicale de Jan  Solans. Son rival espagnol avait remporté les trois premiers tests du jour, mais Yohan Rossel scellait sa deuxième place avec sept secondes d’avance grâce à son scratch dans l'ES14.

 

Ravi de son résultat et du rythme affiché, le pilote âgé de vingt-neuf ans a fait l’éloge de son équipe, qu’il a qualifié de « famille » à ses yeux.

 

« Les sensations étaient incroyables au volant, la confiance était folle et l'équipe a tellement bien travaillé », poursuivait-il. « Bien sûr, Solans était très rapide aujourd'hui [dimanche]. Sur la terre molle, je suis un peu moins confiant, mais j’ai conservé la deuxième position et je pense que c’est un meilleur résultat que je ne m’y attendais. »

Si son rythme dépend de son talent et du potentiel de sa Citroën récemment améliorée, le Français a également parlé de l'importance de la concentration sur les surfaces sardes rugueuses, notamment le dimanche lorsqu’il était la cible de Jan Solans.

 

« Dans la première spéciale [dimanche], j’étais peut-être encore un peu endormi mais je la connais [Sassari-Argentiera] et ce n'est jamais facile », expliquait-il. « Il y a beaucoup de sections piégeuses et nous le savons bien comme Sébastien Ogier a perdu le rallye [au général] dans les derniers kilomètres. Il faut tout le temps rester concentré, mais je pense que c’est mieux lorsque l’on se bat ainsi comme on pousse jusqu'à la limite et que l'on ne réfléchit pas à dix ou quinze secondes. »


Grâce à sa deuxième place à l’arrivée, Yohan Rossel occupe désormais la tête du classement en WRC2. Le pilote DG Sport Compétition ne prévoit toutefois pas de célébrer aussi tôt dans la saison, d’autant plus avec plusieurs concurrents encore en lice pour de gros points.

« Ce n’est pas facile de dire que le championnat est terminé car beaucoup de pilotes ne font pas les mêmes rallyes que moi », temporisait-il. « Nous avons une bonne vitesse sur toutes les surfaces cette année et le plan est maintenant de gagner plus de rallyes sur terre. »

 

Avec une victoire à Monte-Carlo à son actif et deux autres podiums depuis, le Français visera de belles performances sur ses prochaines épreuves en WRC2 pour se placer idéalement face à de nombreux rivaux, dont son équipier Nikolay Gryazin, mais aussi Sami Pajari, Jan Solans, Oliver Solberg, Gus Greensmith ou encore son compatriote Pierre-Louis Loubet.

 

« Sur chaque épreuve cette année, j'ai joué la victoire et j’avais la vitesse pour gagner, mais ce n'est jamais facile tant les rallyes sont très longs », concluait le Français. « Terminer deuxième après un gros problème dans la première étape est un énorme résultat pour moi. »