WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Tue 04 Jun 2024

Latvala : le « karma » a coûté la victoire à Ogier en Italie

Directeur du Toyota Gazoo Racing World Rally Team, Jari-Matti Latvala estime que le karma a joué un rôle essentiel pour priver Sébastien Ogier de la victoire dans la dernière spéciale du Rally Italia Sardegna.

Sébastien Ogier était sur le point de remporter sa troisième victoire d’affilée en Championnat du Monde FIA des Rallyes lorsque le pneu avant gauche de sa Toyota GR Yaris Rally1 a commencé à se dégonfler. Malgré tous ses efforts, le Français s’inclinait pour deux dixièmes de seconde face à la Hyundai d’Ott Tänak dans l’une des deux arrivées les plus serrées de l'histoire du WRC.

 

Théâtre de la Wolf Power Stage, Sassari – Argentiera a été une source sans fin de rebondissements au fil des années.


En 2018, Thierry Neuville avait soufflé la victoire pour sept dixièmes d’avance à Sébastien Ogier, alors chez M-Sport Ford World Rally Team, en devançant le Français pour 1’’5 dans cette même spéciale. Un an plus tard, Tänak y était victime d’une panne de direction assistée sur sa Toyota et se voyait privé d'une victoire qui lui semblait promise.

Jari-Matti Latvala lui-même a connu cette situation en tant que pilote. Au Rallye de Jordanie 2011, Sébastien Ogier l’avait battu pour deux dixièmes de seconde.

 

« La vie joue parfois des tours », confiait le Finlandais. « Nous avons vécu cela avec Ott Tänak en 2019. Il avait eu un problème de direction et avait perdu la victoire sur cette spéciale. Aujourd’hui, il a repris son bien. Sébastien Ogier m'a battu pour deux dixièmes, et il s’incline pour le même écart aujourd’hui. Il faut bien un jour rendre tout ce que vivez et tout ce que vous gagnez. C'est la vie. »

Jari-Matti Latvala était toutefois satisfait de la vitesse affichée par ses voitures. Deuxième à l’arrivée, Sébastien Ogier menait l’épreuve sur douze des seize spéciales du parcours tandis qu'Elfyn Evans signait un scratch avant de finir quatrième. Takamoto Katsuta était troisième samedi avant d'abandonner en raison d'une casse de transmission.

 

« De manière générale, je pense que les performances de nos voitures étaient bonnes », affirmait-il. « Du côté du pilotage, disons que Takamoto n’a pas eu de réussite avec la transmission et qu’Elfyn n’était pas à son meilleur ici. Mais la voiture fonctionnait bien dès que Sébastien attaquait. Cette dernière spéciale, Sassari-Argentiera, n’est pas celle qui nous convient le plus. Hyundai a toujours été plutôt bon sur ce genre de sections tendres avec des ornières, mais pour le reste, je pense que la voiture était bonne. »