WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Sat 01 Jun 2024

Tänak prend l’avantage sur Ogier en Sardaigne

Ott Tänak est ressorti vainqueur de son duel l’opposant à Sébastien Ogier ce samedi matin pour prendre les commandes du Rally Italia Sardegna avec 3’’5 d'avance à mi-journée.

Au cours d'une matinée haletante dans cette deuxième étape du Championnat du Monde FIA des Rallyes, Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1) et Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1) échangeaient leurs positions à trois reprises en quatre spéciales.

 

Les malheurs pneumatiques de Sébastien Ogier permettaient à l’Estonien de prendre les commandes. Le Français n’avait embarqué qu’une seule roue de secours et cette décision se retournait contre lui après une crevaison dans le premier test du jour à Tempio Pausania. L’homme aux huit titres mondiaux devait ensuite parcourir les trois secteurs chronométrés suivants avec les quatre mêmes pneus, une tâche monumentale étant donné la surface abrasive de plus en plus rugueuse.

 

Ott Tänak était mieux équipé avec six Pirelli et remportait les deux dernières spéciales. Sébastien Ogier restait toutefois proche du nouveau leader malgré son pilotage prudent pour ménager ses gommes de plus en plus usées.

 

« C'est comme conduire sans direction assistée et la voiture est tellement difficile à piloter », confiait Ott Tänak à propos des conditions difficiles de Tula 2. « Je suis plutôt épuisé en ce moment. »

« C’était une boucle difficile », appuyait Sébastien Ogier. « Je n’avais jamais vu la dernière spéciale être aussi cassante. »

 

La joie était presque double pour Hyundai avec la remontée de Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) de la cinquième à la troisième place, mais la journée du leader du championnat prenait prématurément fin quand il glissait hors de la route dans un virage à droite de la dernière spéciale de la matinée.

 

Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) héritait alors du troisième rang après avoir pris l’ascendant sur Dani Sordo (Hyundai i20 N Rally1) dans l'ES6. Le Japonais comptait un avantage de 17’’1 sur son rival espagnol en retrouvant le parc d’assistance.

 

Deuxième du classement général avant cette manche, Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) pointait 23’’0 plus loin. Le Gallois semblait à la recherche de ses meileures sensations au volant et bouclait l’ES8 avec un pneu déjanté à l’avant droit.

 

Leader du WRC2, Sami Pajari (Toyota GR Yaris Rally2) se hissait au sixième rang de l’épreuve devant Grégoire Munster (M-Sport Ford Puma Rally1), Jan Solans (Toyota GR Yaris Rally2), Nikolay Gryazin (Citroën C3 Rally2) et Martin Prokop (Škoda Fabia RS Rally2).