WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 31 May 2024

Ogier brille et prend la tête du Rally Italia Sardegna

Sébastien Ogier a réalisé une performance presque parfaite pour devancer son rival Ott Tänak au terme d’une première étape riche en action vendredi au Rally Italia Sardegna.

Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1) tirait pleinement profit de l’adhérence accrue offerte par sa position de départ pour remporter deux des quatre spéciales sur terre. Le Français se construisait ainsi un avantage de 4’’5 sur Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1) en tête de la sixième manche du calendrier du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

 

Le seul hic du pilote français venait d’un premier passage trop prudent dans Sedini-Castelsardo, où il concédait 5’’9 à son plus proche poursuivant tout en essayant de préserver ses pneumatiques. Les pneus durs Pirelli résistaient finalement à l'épreuve des températures élevées et des routes rocailleuses de l'île méditerranéenne.

 

« C'est bien », souriait Sébastien Ogier. « C’était extrêmement cassant et exigeant pour les pneumatiques et je suis heureux que nous soyons arrivés au bout comme c'était un véritable défi avec cinq pneus seulement. »

Ott Tänak se montrait le plus rapide dans l'ES2. Malgré la perte du boost hybride à deux reprises, l’Estonien terminait la journée au deuxième rang pour signer son meilleur début de rallye jusqu’ici cette saison.

 

Son équipier Dani Sordo (Hyundai i20 N Rally1) complétait le podium, 28’’7 plus loin après le délaminage subi par Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Puma Rally1) dans l'ES3. Le Français était ensuite contraint à l’abandon en raison d'un problème électrique.

 

Quatrième, Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) devançait les leaders du championnat, Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) et Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1). Les deux hommes connaissaient un après-midi éprouvant en étant les premiers à s’élancer sur les routes sablonneuses où l'adhérence était au plus bas. Elfyn Evans était d’autant plus frustré par un pneu dégonflé dans l'ES1 et terminait l’étape à près d'une minute de la tête.

« C’était clairement la journée la plus difficile que l'on puisse imaginer pour ouvrir la route en Sardaigne », confiait Thierry Neuville, qui comptait vingt-quatre points d’avance sur Elfyn Evans au départ de cette manche. « Une journée difficile, mais nous allons poursuivre nos efforts. »

 

Grégoire Munster (M-Sport Ford Puma Rally1) suivait à 11’’9 d'Elfyn Evans. Septième, le Luxembourgeois précédait Sami Pajari (Toyota GR Yaris Rally2), leader du WRC2.

 

Samedi, les concurrents s’attaqueront à la plus longue étape de l’épreuve avec 149 km d’action sans assistance à mi-journée. La matinée se composera d’un double passage dans Tempio Pausania et Tula avant un après-midi dans les spéciales de la région de Monte Lerno avec l'époustouflant Micky's Jump.