WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 29 Mar 2024

Rovanperä domine la boucle du vendredi matin au Kenya

Kalle Rovanperä a réalisé un grand chelem vendredi matin pour propulser sa Toyota GR Yaris Rally1 en tête du Safari Rally Kenya.

Si le tenant du titre mondial concluait la première spéciale de Loldia visiblement frustré d’un sous-virage excessif malgré le temps de référence, le Finlandais ne savait pas que tous ses pairs engagés en Championnat du Monde FIA des Rallyes partageaient le même sentiment.

 

Après avoir devancé Esapekka Lappi (Hyundai i20 N Rally1) pour 1’’4 dans Geothermal, Kalle Rovanperä enfonçait le clou sur les pistes accidentées de Kedong. En 31 kilomètres, le pilote âgé de vingt-trois ans signait le meilleur chrono avec 11’’1 d’avance pour retrouver le parc d’assistance avec un avantage de 15’’5 sur son compatriote.

 

« Cette spéciale [Kedong] est vraiment sympa chaque année et les notes étaient différentes comme nous l’empruntions dans le sens opposé cette fois », confiait-il. « Même avec les nouvelles notes, je voulais pleinement m’engager et c'était agréable. Nous avons sorti la grosse attaque et je suis content du temps. »

Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1) qualifiait sa monture d'« inconduisible » après la première spéciale du jour, mais l'Estonien était de meilleure humeur à l’arrivée de la boucle. Il pointait au troisième rang du classement général, 1’’3 seulement derrière son équipier Esapekka Lappi.

 

« Elles peuvent être très troublantes », décrivait-il à propos des compressions à haute vitesse. « Au moins, la voiture fonctionne bien, pas de souci pour nous. »

 

Déjà auteur de deux podiums au Kenya, Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) indiquait clairement vouloir survivre à cette première étape en prenant un minimum de risques. Son approche portait ses fruits puisqu’il finissait la matinée en quatrième place, à 24’’5 d’Ott Tänak. En difficulté avec l’équilibre de sa voiture, son équipier Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) était 1’’8 plus loin, mais 4’’8 devant le leader du championnat, Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1).

En tête de l’épreuve après sa victoire dans la super-spéciale de Kasarani jeudi soir, le Belge rétrogradait au classement après une crevaison à l’arrière droit dans l'ES3. Celle-ci était également la cause d’un trou dans la carrosserie de la Hyundai, obligeant Thierry Neuville et son copilote Martijn Wydaeghe à enfiler des lunettes et des masques anti-poussière pour Kedong.

 

« Heureusement, nous avions les masques et le pare-brise est resté propre », confiait-il. « C’est allé, mieux que je ne le pensais. »

 

Les M-Sport Ford Puma Rally1 d’Adrien Fourmaux et Grégoire Munster étaient septième et huitième, suivies par Gus Greensmith (Skoda Fabia RS Rally2), leader en WRC2 après les soucis de pneus d’Oliver Solberg (Skoda Fabia RS Rally2). Le pilote privé Jourdan Serderidis (M-Sport Ford Puma Rally1) complétait le top dix à la mi-journée.