WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Mon 26 Feb 2024

Loeb célèbre ses cinquante ans avec l’envie de « toujours gagner »

À cinquante ans, Sébastien Loeb a piloté et essayé plus de disciplines de haut niveau en sport automobile que quiconque. À travers toutes ces expériences, sa plus grande passion reste toutefois le rallye.

La boucle du samedi après-midi du Rallye Monte-Carlo 2024 venait de démarrer et les fans présents sur le deuxième passage de Saint-Léger-les-Mélèzes / La Bâtie-Neuve se préparaient à l'arrivée de Takamoto Katsuta, premier sur la route.

 

Ils ne s'attendaient toutefois pas à voir un hélicoptère atterrissant dans un champ de l'autre côté de la route. Et encore moins de voir Sébastien Loeb, octuple vainqueur du Rallye Monte-Carlo et nonuple champion du monde des rallyes, descendre du cockpit et se diriger vers le talus pour les rejoindre. Sans cette entrée spectaculaire, l’Alsacien aurait pu être confondu avec n'importe quel autre passionné de rallye.

Il y a un peu plus de deux ans, Sébastien Loeb devenait à quarante-sept ans le vainqueur le plus âgé d’une manche du WRC dans l’un des plus beaux duels de l’histoire du Rallye Monte-Carlo. Cette fois-ci, son calendrier était toutefois chargé et il était déjà en retard pour une autre course à laquelle il participait ce soir-là : le Trophée Andros. Il n’a toutefois pas pu résister à l’attrait du WRC. Même s’il ne pouvait pas être au volant, même pour vingt minutes, il devait être là et en faire partie.

 

« C'est tout simplement ce qui me tient le plus à cœur », explique-t-il. « Le rallye est ma nature. Je n'ai pas grandi avec le karting et j'avais déjà vingt-trois ans pour mes débuts dans une voiture de compétition. Je suis évidemment plus doué pour improviser que répéter. Sur les circuits, vous passez encore et encore dans les mêmes virages. Je dois travailler beaucoup plus dur et me concentrer beaucoup plus pour avoir cette précision ultime [avec la voiture]. En rallye, vous travaillez avec les notes de rythme, les réglages de la voiture et tout cela, mais il n'y a quasiment aucune répétition quand vous pilotez. C’est davantage aux sensations. »

Il n’est donc pas surprenant que ses plus beaux résultats hors du WRC aient été obtenus en tout-terrain.

 

Juste une semaine avant sa visite éphémère au coup d’envoi de la saison WRC, Sébastien Loeb montait sur la troisième marche du podium du Dakar. Pour un homme habitué à gagner, la troisième place ne suffit pas, encore moins quand il s’agit de sa deuxième troisième place alors qu’il compte également deux deuxièmes places. Le Dakar lui laisse donc un goût d’inachevé.

 

« Même si je ne suis plus tout jeune, je ne me sens pas vieux », a-t-il affirmé. « Au contraire, après huit départs, deux troisièmes et deux deuxièmes places au Dakar, je veux toujours gagner. »