Sat 17 Feb 2024

Samedi midi : Lappi esseulé en tête après l’erreur de Katsuta

Esapekka Lappi est bien parti pour viser la deuxième victoire de sa carrière en Championnat du Monde FIA des Rallyes puisque le Finlandais compte près d’une minute et demie d’avance au Rallye de Suède après les trois spéciales du samedi matin.

En tête pour sa première apparition de la saison 2024 à l’issue d’une étape riche en rebondissements vendredi, Esapekka Lappi (Hyundai i20 N Rally1 Hybrid) bataillait avec Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1 Hybrid) aux avant-postes. Le Finlandais se retrouvait toutefois esseulé aux commandes lorsque son rival japonais partait à la faute dans la deuxième spéciale de la journée.

 

« Bien sûr, c'est plus difficile psychologiquement maintenant », admettait le leader lorsqu’il était interrogé sur son approche avec 1’24’’3 d’avance. « J'étais trop prudent, mais je ne sais pas quoi faire d'autre à vrai dire. L’écart est ainsi. Nous ne touchons plus les congères. Les derniers kilomètres [de l’ES11] étaient vraiment compliqués, sans la moindre adhérence. »

 

Après son beau vendredi, Takamoto Katsuta abordait la matinée à 3’’2 d’Esapekka Lappi. Le Japonais réduisait son déficit à 0’’9 grâce à son attaque dans la première spéciale du jour, Vännäs (15,65 km). Ses espoirs d’une première victoire en WRC s’envolaient toutefois lorsqu’il plongeait sa Toyota GR Yaris Rally1 Hybrid dans un mur de neige après 3,4 km dans l'ES10. Malgré leurs efforts pour dégager leur voiture de la neige, Takamoto Katsuta et son copilote Aaron Johnston étaient contraints d’écourter leur journée.

Après avoir ravi la troisième place au leader du WRC2 dans l'ES9, Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Puma Rally1 Hybrid) se hissait également au deuxième rang. Le pilote du M-Sport Ford World Rally Team démontrait ensuite son potentiel en remportant la quatrième spéciale de sa carrière en WRC dans l'ES11 pour consolider sa deuxième place au classement général.

 

« J'ai fait une très bonne spéciale », déclarait le Français après son scratch. « Nous avons un peu modifié les réglages avant et nous avons trouvé quelque chose de vraiment bien. Il y a eu plus de balayage dans cette spéciale, ce qui nous a aussi aidé, mais je suis honnêtement plutôt content de mon rythme. Cela pourrait être mon premier podium [ce week-end], donc nous devons rester sur la route maintenant. »

 

Après avoir hérité du rôle d’ouvreur une grande partie du vendredi après-midi, Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1 Hybrid) manquait le meilleur temps dans l'ES9 pour trois dixièmes de secondes avant que son troisième meilleur temps dans l'ES10 ne le hisse sur le podium provisoire, 11’’4 derrière Adrien Fourmaux. Cependant, le Gallois « brossait un mur de neige à l'intérieur d'un virage » et « perdait beaucoup de puissance » pour retrouver le parc d’assistance à 16’’2 de son concurrent français.

Dans le même temps, Oliver Solberg (Škoda Fabia RS Rally2) continuait de mener les débats en WRC2 tout en occupant la quatrième place du classement général. À mi-journée, le Suédois précédait toujours Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1 Hybrid), remonté depuis la onzième position après ses problèmes de pression d’essence lui ayant coûté quarante secondes de pénalité vendredi.

 

« Nous essayons de changer les réglages pour chaque spéciale », confiait le leader du championnat. « Ce n’est un secret pour personne, mais je n’ai effectué qu’un seul run sans problème au shakedown et nous n’avons pas eu le temps de confirmer certains réglages. Hier, il était impossible de faire plus et nous sommes en difficulté aujourd'hui. En plus de ça, nous avons perdu la radio dans le final [de l'ES11]. Nous ne pouvons rien y faire. »

Sixième de l’épreuve, Sami Pajari (Toyota GR Yaris Rally2) était également deuxième en WRC2 après le tête-à-queue de Georg Linnamäe (Toyota GR Yaris Rally2) vers l'arrivée de l'ES11. Champion WRC3 en titre, Roope Korhonen (Toyota GR Yaris Rally2) en profitait également pour dépasser l’Estonien. Mikko Heikkilä (Toyota GR Yaris Rally2) et Lauri Joona (Škoda Fabia RS Rally2) complétaient le top dix.

 

Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1 Hybrid) et Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1 Hybrid) reprenaient aussi la route après leurs abandons vendredi. Premier à s’élancer dans les spéciales, l’Estonien remportait l'ES9 avec 1’’2 d’avance sur le Finlandais. Le double champion du monde répliquait toutefois dans l'ES10, où il devançait de 2’’8 son adversaire se plaignant d'un manque de visibilité dans une section forestière. Kalle Rovanperä calait toutefois dans l'ES11, où Ott Tänak signalait un manque d'adhérence dans la poudreuse. Les deux hommes se classaient respectivement quatrième et sixième de ce dernier test.

 

Après un passage au parc d’assistance d'Umeå, le deuxième passage de Vännäs (ES12) devrait démarrer à 14h15 heure locale.

Latvia
Starts: Thursday, July 18, 2024 at 4:31:00 AM
Italy
Starts: Friday, July 26, 2024 at 7:00:00 AM
Hungary
Starts: Saturday, July 27, 2024 at 6:00:00 AM