WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Tue 19 Dec 2023

Votez pour le Moment de l’Année en WRC !

Tout au long de l’année, de spectaculaires moments sont restés gravés dans nos mémoires. Au moment de les célébrer, nous recherchons aussi le plus marquant d’entre eux dans toutes les catégories du WRC. À vous de choisir !

Craig Breen, maire de Brattby


La disparition de Craig Breen a laissé un vide impossible à combler dans la communauté du rallye. Plus tôt dans l’année, une spéciale s’est toutefois imposée comme indissociable de l’état d’esprit du pilote irlandais : Brattby, au Rallye de Suède.

Lors de la première journée d’action à Umeå, Craig Breen découvrait la Hyundai i20 N Rally1 en compétition et faisait preuve d'une maîtrise laissant penser qu’il la pilotait depuis des années.

Dans Brattby, un test long de 10,76 km, il faisait véritablement forte impression. Déjà plus rapide qu’Ott Tänak pour 3’’8 lors du premier passage, Craig Breen enfonçait le clou dans le deuxième tour en arrêtant le chronomètre 7’’8 avant n'importe lequel de ses concurrents.

Face à son exploit remarquable, l’Irlandais ne put s'empêcher un trait d’humeur en déclarant : « Je pourrais probablement devenir le maire de Brattby à ce rythme ! »

Le WRC retrouve le Mexique


Pour la première fois depuis trois ans, le Championnat du Monde FIA des Rallyes est sorti des profondeurs de l’hiver glacial au ciel bleu flamboyant et aux températures étouffantes du Mexique.

À León, l'un des plus grands changements était le parc d'assistance inédit donnant l’impression d’être au cœur même du rallye. Le Mexique a toujours cherché à faire la différence. Pour ses débuts en mondial en 2004, l’épreuve avait été la première à installer un parc d'assistance couvert, puis elle a amené le sport sous terre dans les célèbres tunnels de Guanajuato avant de se rendre à Zócalo, la plus grande place de Mexico. Désormais, un bâtiment spécialement construit sur mesure à cet effet accueille les concurrents.


Sébastien Ogier résumait tout en reprenant son souffle. En sortant de sa Toyota GR Yaris Rally1 à la veille d'un rallye qu'il allait remporter pour une septième fois – un record – soixante-douze heures plus tard, le Français regardait autour de lui en confiant : « C’est bon d’être de retour. »


Duel suédois entre Creighton et Pellier


William Creighton a détrôné Laurent Pellier en toute fin du Rallye de Suède à l’issue d’un sprint final des plus excitants en FIA Junior WRC.

L’Irlandais, qui allait remporter le titre en fin d’année, avait perdu plus d’une minute la veille lorsque le capot de sa Ford Fiesta Rally3 s'était soulevé en pleine spéciale. À l’approche de la dernière étape composée de trois tests seulement, il accusait encore 19’’7 de déficit. Malgré ses maigres espoirs, William Creighton n’a jamais cessé d’attaquer et semblait même choqué d’être revenu à 6’’1 après le premier secteur chronométré du dimanche.

La spéciale suivante lui souriait également et il dépassait son rival français pour aborder la Wolf Power Stage avec un avantage de 2’’7. En dépit du sursaut d’orgueil de Laurent Pellier dans les ultimes kilomètres, William Creighton conservait la tête pour s’imposer avec six dixièmes de seconde seulement d’avance.

Cet écart est également synonyme de la deuxième arrivée la plus serrée de l'histoire du Junior WRC, le record étant toujours au Rallye de Finlande en 2015, où Quentin Gilbert avait battu Henri Haapamäki pour une demi-seconde.


Kalle récidive


Après être entré dans l’histoire en devenant le plus jeune champion du monde des rallyes de l'histoire en 2022, Kalle Rovanperä a répondu aux attentes en défendant avec succès sa couronne au volant d’une Toyota GR Yaris Rally1.

Si sa campagne 2023 n’a pas été aussi dominante que la précédente, elle a démontré toute la maturité et l’assurance du prodige finlandais. Avec moins de victoires, trois pour être précis, Kalle Rovanperä a fait preuve d’une constance inébranlable portant finalement ses fruits.

Le moment décisif est survenu au Rallye d'Europe Centrale, où il a scellé sa deuxième couronne, légèrement aidé par la sortie de route de son équipier Elfyn Evans.


Mikkelsen sacré contre toute attente en WRC2


Andreas Mikkelsen et son copilote Torsten Eriksen ont été titrés en WRC2 au Rallye d'Europe Centrale, et tout s'est joué grâce à leur victoire dans la Wolf Power Stage.

Dans peut-être l'un des revirements les plus remarquables de sa carrière, le pilote norvégien a décroché la couronne malgré sa treizième place à l’arrivée, à plus de treize minutes du vainqueur, Nicolas Ciamin.

Ses chances avaient connu un sérieux revers le vendredi matin avec une sortie de route lui coûtant environ dix minutes au volant de sa Škoda Fabia RS Rally2. Cependant, Yohan Rossel, son plus proche rival, était éliminé en percutant un arbre. Seul Gus Greensmith pouvait alors encore le priver du titre lors de l'avant-dernière manche de la saison.

Mis à mal par une crevaison dans la première étape, Gus Greensmith devait se contenter de la quatrième place. Pis, le Britannique ne parvenait pas à marquer de points bonus dans la Wolf Power Stage. De son côté, Andreas Mikkelsen signait le scratch pour s’assurer son deuxième sacre en trois ans en WRC2.


Le WRC entre dans une nouvelle ère du gaming


Le Championnat du Monde FIA des Rallyes est entré dans un nouvel univers avec EA SPORTS WRC, le premier opus du jeu vidéo officiel du WRC publié par le géant Electronic Arts Inc. le 3 novembre 2023.

Premier titre officiel du WRC produit par Electronic Arts, EA SPORTS WRC propose des spéciales plus longues et plus détaillées qu'auparavant, avec dix-huit sites officiels du Championnat du Monde FIA des Rallyes et plus de 600 kilomètres de routes impitoyables sur asphalte, terre et neige. Le jeu propose également dix véhicules actuels des WRC, WRC2 et Junior WRC ainsi que soixante-huit modèles emblématiques retraçant soixante ans de rallye.