WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 27 Oct 2023

Rovanperä domine un vendredi matin pluvieux

En dominant les spéciales gorgées d'eau ce vendredi matin au Rallye d’Europe Centrale, le Finlandais Kalle Rovanperä a pris le meilleur départ possible dans sa quête du titre en Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Au volant de sa Toyota GR Yaris Rally1, Kalle Rovanperä remportait les trois spéciales sur l’asphalte humide du sud de la République tchèque pour se forger une avance de 29’’2 sur son équipier Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1).

 

Cette performance signifie que le Finlandais âgé de vingt-trois ans est dans une position privilégiée pour remporter son deuxième titre mondial consécutif dès cette semaine. Pour y parvenir, il devra toutefois maintenir ce niveau pour ne concéder aucun point à Elfyn Evans, qui accusait trente-et-une unités de retard avant l’avant-dernière manche de la saison.

 

La prestation de Kalle Rovanperä était encore amplifiée par sa position de départ avantageuse. Premier à s’élancer, il bénéficiait ainsi d’une route plus propre tandis que ses rivaux devaient composer avec la boue entraînée sur la route par chaque voiture avant eux.

« Je ne pense pas avoir vraiment attaqué, mais je crois que les conditions étaient certainement bonnes pour la première voiture », admettait-il. « Et le pilotage a été au rendez-vous. »

 

De son côté, Elfyn Evans s’estimait trop conservateur sur certaines sections : « Je m'en veux d'avoir été un peu trop prudent à quelques endroits, mais c'est assez difficile dans ces conditions. »

 

Leader du rallye après les deux super-spéciales de jeudi après-midi, Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) terminait la matinée à neuf dixièmes d’Elfyn Evans après avoir trouvé sa monture difficile à contrôler dans les sections rapides.

 

« Nous avons conservé les ressorts [de suspension] du shakedown, qui sont évidemment beaucoup trop durs », expliquait le Belge. « [Sans assistance], je dois désormais continuer toute la journée avec ces réglages. »

Thierry Neuville subissait également la pression de son équipier Esapekka Lappi (Hyundai i20 N Rally1) avant que le Finlandais ne sorte violemment dans Sumavske Hostice. Lui aussi mécontent de ses réglages, Ott Tänak (M-Sport Ford Puma Rally1) héritait de la quatrième place, à 13’’7 du podium provisoire. Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) complétait le top cinq à mi-journée.

 

Sixième, Teemu Suninen (Hyundai i20 N Rally1) précédait les Puma Rally1 de Pierre-Louis Loubet et Grégoire Munster, séparés de seulement six dixièmes de seconde. L'octuple champion du WRC, Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1) terminait la boucle au neuvième rang après avoir perdu plus de quarante secondes en raison d’un pneu endommagé dans l'ES3.

 

Sami Pajari (Škoda Fabia RS Rally2) fermait le top dix tout en menant les débats en WRC2, dont la course au titre connaissait un double rebondissement avec les sorties d’Andreas Mikkelsen (Škoda Fabia RS Rally2) et de Yohan Rossel (Citroën C3 Rally2).