Wed 27 Sep 2023

Présentation du Rally Chile Bio Bío

La dernière fois que le Chili a accueilli une manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes, Kalle Rovanperä n’avait que dix-huit ans et évoluait encore dans l’antichambre de la catégorie reine. Au moment de retrouver le Chili pour la première fois depuis 2019, le panorama a radicalement changé en WRC...

Désormais âgé de vingt-deux ans, Kalle Rovanperä compte déjà un titre mondial à son actif et pourrait bien réaliser le doublé très prochainement. Le Finlandais évolue dans les rangs de l’équipe Toyota Gazoo Racing, sur le point de décrocher sa troisième couronne consécutive chez les constructeurs en Amérique du Sud.

 

La marque japonaise pourrait célébrer le titre tant convoité avant même les deux derniers rallyes du calendrier si elle parvient à inscrire au moins treize points de plus que Hyundai Motorsport lors de l’antépénultième manche de la saison. Cette mission sera confiée à Kalle Rovanperä, mais aussi aux autres Toyota GR Yaris Rally1 confiées à ses équipiers : Elfyn Evans, actuellement deuxième du classement général, et Takamoto Katsuta.

 

« La dernière fois que nous étions ici, je pilotais une Rally2 et nous avions connu un bon week-end », rappelait Kalle Rovanperä, pour qui le Chili représente la première occasion de sceller mathématiquement sa deuxième couronne chez les pilotes. « Quatre ans après et avec beaucoup de spéciales inédites, cela ressemblera davantage à un nouveau rallye et ce sera une épreuve difficile pour tout le monde. »

Elfyn Evans compte trente-trois points de retard sur le Finlandais dans la course au titre. Le Gallois sait donc qu’une place dans les huit premiers à l’arrivée lui permettrait de rester dans le match au moins jusqu’au Rallye d’Europe Centrale.

 

Thierry Neuville est le seul autre pilote encore en lice, même si le pilote Hyundai Motorsport reste sur un gros accident lors de son unique visite au Chili. Le Belge accuse toutefois un déficit de soixante-six unités sur le leader. Il sera épaulé par les Finlandais Esapekka Lappi et Teemu Suninen, également engagés sur des Hyundai i20 N Rally1.

Ott Tänak est le seul à avoir déjà remporté une manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes au Chili. En 2019, l’Estonien s’était imposé lors de l’édition inaugurale de l’épreuve au volant d'une Toyota Yaris WRC, mais il défend désormais les couleurs du M-Sport Ford World Rally Team. La structure britannique alignera également des Ford Puma Rally1 pour Pierre-Louis Loubet et Grégoire Munster, novice dans la catégorie reine. Vainqueur en WRC2, le Chilien Albert Heller louera la quatrième voiture de l’équipe pour sa manche à domicile.

 

La grande majorité des seize spéciales fluides et rapides sur terre sera inédite cette année. Les hostilités se concentreront principalement sur des pistes forestières au cœur des terres du Pacifique et à proximité de l’imposant Rio Biobió, le deuxième plus grand fleuve du Chili.

 

Après la cérémonie de départ jeudi soir à Los Angeles, les concurrents affrontent 320,98 km chronométrés avant l'arrivée dimanche après-midi à Concepción, située à 500 km au sud de la capitale chilienne Santiago.

Latvia
Starts: Thursday, July 18, 2024 at 4:31:00 AM
Italy
Starts: Friday, July 26, 2024 at 7:00:00 AM
Hungary
Starts: Saturday, July 27, 2024 at 6:00:00 AM