Fri 08 Sep 2023

Neuville s’empare des commandes vendredi matin à l'Acropole

Le Belge Thierry Neuville s’est montré le plus rapide ce vendredi matin pour prendre la tête de l'EKO Acropolis Rally Greece après les deux premières spéciales sur terre de l’épreuve.

Après l'annulation du shakedown de jeudi en raison des conditions météorologiques extrêmes, les concurrents du Championnat du Monde FIA des Rallyes se retrouvaient dans l'inconnu avec deux spéciales rapides sur leur trajet entre la super-spéciale d’Athènes jeudi soir et la base du rallye à Lamia.

 

Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) en profitait pour prendre l’avantage sur le premier leader, Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1). Le Belge se montrait 3’’4 plus rapide que quiconque sur les routes asséchées de Loutraki, mais le Finlandais avait ensuite l’avantage sur un terrain plus accidenté à Pissia.

 

Les deux hommes n’étaient séparés que de deux secondes, à l’avantage de Thierry Neuville, au moment de se rendre à la zone de changement de pneumatiques au Casino Loutraki.

 

« Nous devons un peu travailler sur la voiture », confiait l’homme en tête. « Sans shakedown, il y a quelques petits ajustements à faire. J'ai beaucoup souffert [dans Pissia] et j'ai dû aborder certaines compressions avec prudence. »


Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1) complétait le podium provisoire à 2’’6 de son équipier. Présent pour la première fois depuis le mois de juin, le Français admettait avoir abordé certaines des sections les plus boueuses avec prudence.

Ott Tänak (M-Sport Ford Puma Rally1) pointait au quatrième rang, 3’’7 plus loin. L’Estonien semblait toutefois frustré par les sensations au volant de sa monture après l’ES3 : « C’est tout simplement un combat immense au volant, c’est impossible à piloter comme je le devrais ! »

 

Il n'était pas le seul pilote à rencontrer des problèmes avec ce modèle, puisque Pierre-Louis Loubet (M-Sport Ford Puma Rally1) abandonnait sur problème technique peu après avoir quitté le parc fermé tandis que Jourdan Serderidis (M-Sport Ford Puma Rally1) faisait également état de soucis sur son moteur.

 

En quête d’un bon résultat en Grèce pour maintenir la pression sur son équipier Kalle Rovanperä en tête du championnat, Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) misait sur la régularité et devait se contenter de la cinquième place à 12’’5 des leaders.


Les Hyundai i20 N Rally1 d’Esapekka Lappi et Dani Sordo étaient sixième et septième à la fin de la boucle, devant Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1), victime d’un vol spectaculaire après une forte compression.

 

En parallèle, Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Fiesta Rally2) prenait le commandement en WRC2, accompagné au sein du top dix par Nikolay Gryazin (Škoda Fabia RS Rally2).

 

Cet après-midi, les équipages défieront une nouvelle fois Loutraki avant des spéciales plus au nord à Livadia et Elatia pour conclure cette première étape.


Latvia
Starts: Thursday, July 18, 2024 at 4:31:00 AM
Italy
Starts: Friday, July 26, 2024 at 7:00:00 AM
Hungary
Starts: Saturday, July 27, 2024 at 6:00:00 AM