Fri 04 Aug 2023

Evans s'empare de la tête en Finlande après l'erreur de Rovanperä

Le Gallois Elfyn Evans a hérité des commandes du Secto Rally Finland lorsque la belle série de son équipier Kalle Rovanperä s'est brusquement arrêtée durant la première étape vendredi.

Véritable enfant du pays et natif de Jyväskylä, Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) abordait le neuvième rendez-vous du Championnat du Monde FIA des Rallyes avec cinquante-cinq points d'avance au classement général. Fort de cinq scratches consécutifs, le Finlandais possédait un avantage de 5''7 sur son équipier Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) à l'approche de la septième spéciale du jour, Myhinpää.

Une erreur rare de sa part après 11,1 km dans le secteur chronométré mettait toutefois fin à la journée du tenant du titre. Après avoir perdu le contrôle de leur voiture et effectué un tonneau, Kalle Rovanperä et son copilote Jonne Halttunen étaient indemnes malgré un impact suffisamment fort pour arracher une roue arrière.

Actuellement deuxième du championnat, Elfyn Evans héritait alors de la première place et négociait les deux derniers tests du jour sans erreur pour finir la première étape avec un écart de 6''9 sur Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1).

Vidéo - Rovanperä part à la faute en Finlande

« C'était globalement une bonne journée », déclarait Elfyn Evans, frustré de lâcher 2''8 face à son poursuivant dans la dernière spéciale à Harju. « Nous sommes plutôt satisfaits dans l'ensemble, mais la route est évidemment encore longue demain. »

Les erreurs étaient brutalement punies sur les routes rapides sur terre du centre de la Finlande et Kalle Rovanperä n'était pas le seul prétendant à la victoire à voir ses espoirs s'envoler. Son compatriote Esapekka Lappi (Hyundai i20 N Rally1) percutait notamment un arbre dans l'ES4 alors qu'il occupait la quatrième position.

Leader après la super-spéciale ouvrant les débats jeudi soir dans le centre-ville de Jyväskylä, Ott Tänak (M-Sport Ford Puma Rally1) devait abandonner en raison d'une casse moteur dans l'ES3. En parallèle, son équipier Pierre-Louis Loubet (M-Sport Ford Puma Rally1) partait à la faute dans la même spéciale.

La journée de Thierry Neuville n'était pas exempte de mauvaises surprises non plus. Le Belge signalait un manque de motricité sur son train arrière dans la matinée et rencontrait plusieurs problèmes de visibilité sous les averses éparses. Il devançait néanmoins Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) pour 9''5. Le Japonais avait d'ailleurs signé le meilleur temps de la première spéciale du jour.

Pour son deuxième rallye au volant d'une Hyundai i20 N Rally1, Teemu Suninen était quatrième à 12''4 de Takamoto Katsuta après avoir pris confiance pour hausser le rythme au fil du vendredi. Directeur de l'équipe Toyota Gazoo Racing, Jari-Matti Latvala (Toyota GR Yaris Rally1) complétait le top cinq pour son premier départ en WRC depuis 2020.

Le Finlandais devançait Jari Huttunen (Škoda Fabia RS Rally2), leader en WRC2 après avoir pris l'ascendant sur Sami Pajari (Škoda Fabia RS Rally2), victime d'une crevaison dans l'avant-dernière spéciale. Nikolay Gryazin (Škoda Fabia RS Rally2), Oliver Solberg (Škoda Fabia RS Rally2) et Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Fiesta Rally2) complétaient le top dix avant la plus longue étape du rallye avec huit spéciales totalisant 160,68 km au programme de samedi.

Latvia
Starts: Thursday, July 18, 2024 at 4:31:00 AM
Italy
Starts: Friday, July 26, 2024 at 7:00:00 AM
Hungary
Starts: Saturday, July 27, 2024 at 6:00:00 AM