WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 21 Jul 2023

Neuville fait forte impression vendredi matin

Le Belge Thierry Neuville a mis le leader du Championnat du Monde FIA des Rallyes Kalle Rovanperä à bout de souffle en donnant le tempo lors de la première matinée du Rallye d'Estonie.

Quatrième à une seconde de la tête après la spéciale d'ouverture jeudi soir à Tartu, Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) se hissait au sommet du classement dès Peipsiääre (24,45 km), le premier test du vendredi et le plus long du rallye.

Lors d'une matinée où Ott Tänak (M-Sport Ford Puma Rally1) dominait la feuille des temps dans les trois secteurs chronométrés malgré sa pénalité de cinq minutes, Thierry Neuville éclipsait le reste du plateau. Le Belge retrouvait le parc d'assistance à mi-journée avec un avantage de 6''8 sur Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1). Troisième, Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) pointait 6''2 plus loin.

Actuellement cinquième du championnat, Thierry Neuville est déterminé à remettre sa campagne sur les rails après être reparti bredouille du Safari Rally Kenya en raison d'une disqualification.

« Nous nous amusons et les sensations en sont pas si mal dans la voiture », déclarait-il. « Lorsque la surface est dure, l'adhérence est vraiment faible et j'ai eu un peu de mal avec ça. Dans la dernière spéciale, je perdais tout le temps l'arrière et j'ai connu quelques grosses glissades, mais je me suis régalé. »

Leader du championnat et premier à s'élancer dans les spéciales, Kalle Rovanperä se plaignait d'un manque de motricié causé par les pierres sur des routes principalement sèches. Le Finlandais est toutefois toujours en lice pour un troisième succès consécutif au Rallye d'Estonie.

Son équipier Elfyn Evans estimait qu'il lui manquait « l'ultime bout de vitesse » sur les routes de gravier ultra-rapides. Le Gallois comptait 1''3 d'avance seulement sur Esapekka Lappi (Hyundai i20 N Rally1), dont la matinée s'achevait sans boost hybride après un atterrissage brutal à Peipsiääre.

Aligné pour la première fois au volant d'une Hyundai i20 N Rally1, Teemu Suninen affichait de belles prédispositions. Le Finlandais pointait à seulement 5''3 de son compatriote et équipier Esapekka Lappi même s'il était visiblement secoué par la vitesse pure de sa nouvelle monture après quelques spéciales.

S'il s'était engagé à adopter une stratégie crescendo pour son sixième Rallye d'Estonie, Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) voyait sa confiance prendre un coup en manquant un virage dans Mustvee 1. Le protégé du Toyota Gazoo Racing bouclait la matinée à 10''1 de Teemu Suninen et 0''8 devant Pierre-Louis Loubet (M-Sport Ford World Rally Team).

En parallèle, Oliver Solberg (Škoda Fabia RS Rally2) imposait son rythme en WRC2 pour prendre l'ascendant sur son rival Andreas Mikkelsen (Škoda Fabia RS Rally2). Inéligible aux points dans l'antichambre de la catégorie reine ce week-end, Gus Greensmith (Škoda Fabia RS Rally2) complétait le top dix.