WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Tue 11 Jul 2023

C'était un 11 juillet... La domination Citroën en Bulgarie

Monopoliser les quatre premières places d'une manche du WRC est un exploit rare dans l'ère moderne de notre sport. Avant 2021, cet exploit n'avait été réalisé qu'une seule fois au cours des vingt-neuf années précédentes et cela était arrivé ce jour (11 juillet) au Rallye de Bulgarie 2010.

Si nous remontons le temps de treize années, nous nous retrouvons dans une toute autre époque du WRC. Sébastien Loeb, désormais nonuple champion du monde et semi-retraité, n'avait alors remporté que six titres alors que l'homme aux huit titres, Sébastien Ogier, venait tout juste de remporter sa première victoire au plus haut niveau lors de la manche précédente au Portugal.

Cela ne vous rajeunit pas ? Voici quelque chose qui ne vous aidera pas : l'actuel tenant du titre, Kalle Rovanperä, n'avait alors que neuf ans.

La Bulgarie proposait un défi inédit aux grandes stars du WRC, mais, malgré sa seule et unique apparition au calendrier, elle n'a pas réussi à bouleverser la hiérarchie du championnat.

Sébastien Loeb dominait les débats dès le départ en remportant quatre spéciales vendredi pour se construire une avance de près d'une demi-minute. Un avantage qu'il allait continuer à gérer habilement dans des conditions météorologiques dégradées, remportant finalement sa cinquante-huitième victoire en carrière devant son équipier Dani Sordo.

Au volant d'une Citroën C4 WRC privée, Petter Solberg et son nouveau copilote Chris Patterson suivaient Dani Sordo de 6''8 seulement pour prendre la troisième marche du podium. En parallèle, le jeune et prometteur Sébastien Ogier rebondissait après une brève excursion hors de la route vendredi pour compléter le remarquable quadruplé du constructeur français, rappelant l'exploit de Toyota au Safari Rally 1993 avec Juha Kankkunen, Markku Alén, Ian Duncan et Yasuhiro Iwase.

Cette performance a bien sûr été à nouveau reproduite par Toyota lors des deux dernières éditions du Safari Rally Kenya.

Tous deux pilotes Ford, Mikko Hirvonen et Jari-Matti Latvala avaient du mal à trouver le rythme sur les spéciales asphaltées et terminaient respectivement cinquième et sixième devant Per-Gunnar Anderson, septième avec une Ford Focus RS engagée par Stobart Ford. Le Suédois précédait un autre pilote privé, Frigyes Turán, aligné au volant d'une Peugeot 307 WRC.

Plus loin dans le classement, Thierry Neuville - alors âgé de vingt-deux ans - s'imposait en Junior WRC tout en terminant à une belle douzième place au général avec une Citroën C2 S1600...