WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Wed 05 Jul 2023

Lappi se pose des questions après le Kenya

Esapekka Lappi a admis ses propres interrogations sur ses chances de succès en Estonie et en Finlande après avoir été victime de quatre pannes liées à l'arbre de transmission le mois dernier au Safari Rally Kenya.

Esapekka Lappi avait commencé la septième manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes en visant son quatrième podium consécutif, mais le Finlandais s'est finalement contenté de la douzième place à l'arrivée après avoir été la victime de nombreux soucis de transmission.

Les problèmes avaient commencé dès le shakedown mercredi avec une casse d'un arbre de transmission. Malgré des réparations rapidement effectuées, le pilote Hyundai Motorsport avait rencontré la même défaillance dès son passage suivant.

Remonté au troisième rang de l'épreuve samedi après-midi, Esapekka Lappi voyait ses rêves de succès s'envoler avec une nouvelle défaillance liée à un arbre de transmission dans Soysambu 2. Loin de baisser les bras, le Finlandais repartait dimanche matin pour connaître un nouvel arrêt dans la première spéciale de la journée.

« Je pense que cela doit être lié à l'assemblage ou quelque chose ne va pas sur la ligne de transmission... », a-t-il confié. « Je ne sais pas. Les autres n'ont pas eu ce problème, mais c'était le même châssis qu'en Sardaigne. Je n'ai donc aucune idée. Une fois, c'est une coïncidence. Deux fois, peut-être. Quatre fois ? J'avais un peu peur d'attaquer dans la Power Stage, mais ça a tenu. »

Les routes de terre extrêmement rapides de l'Estonie et son épreuve à domicile en Finlande offriront à Esapekka Lappi le terrain idéal pour retrouver son rythme, mais il a lui-même admis que certains doutes subsistaient malgré les efforts déployés pour éviter de nouvelles défaillances de l'arbre de transmission.

« C'est moins cassant [en Estonie et en Finlande], donc c'est le seul espoir que j'ai », a-t-il ajouté. « Bien sûr, l'équipe analysera tout cela, mais c'est difficile. Nous ne pouvons pas rendre ces pièces plus solides, c'est certain. Nous pouvons vérifier et ajuster la voiture, comme nous l'avons fait cette semaine [au Kenya], et nous pouvons essayer de les faire durer plus longtemps. Mais oui, nous nous posons beaucoup de questions. »