WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Thu 22 Jun 2023

Les novices au Kenya se préparent à plonger dans l'inconnu

Rien ne peut vous préparer à un premier Safari Rally Kenya. Absolument rien. C'est une surcharge sensorielle, et bien plus encore. C'est exactement ce que vivent actuellement Esapekka Lappi et Pierre-Louis Loubet dans la catégorie reine...

Esapekka Lappi et Pierre-Louis Loubet ont été époustouflés par les spéciales et les panoramas époustouflants qui les ont accueillis ces derniers jours.

« Je crois que c'est encore plus beau que ce à quoi je m'attendais », a confié le Finlandais. « J'imagine que la pluie a fait une différence dans la couleur de la nature. C'est vraiment vert et les paysages sont incroyables, sans oublier la faune. C'est une expérience exotique et unique. »

Pierre-Louis Loubet a abondé dans le même sens tout en ajoutant qu'un premier Safari apportait un surplus de travail par rapport à d'autres manches du WRC.

« C'est beau sur le plan des paysages, mais les routes semblent très exigeantes », a-t-il précisé. « C'est quelque chose de très spécial et vraiment différent du reste du championnat. C'est difficile, mais c'est aussi un vrai rallye. Bien sûr, il y a eu beaucoup de travail sur les vidéos pour voir les cordes et nous avons passé beaucoup de temps sur les embarquées, bien plus que d'habitude. Quand vous venez ici pour la première fois, cela demande un gros travail. »

Pour Esapekka Lappi, le diable pourrait toutefois se cacher dans les détails inconnus : « Pour les spéciales, vous avez vraiment une bonne idée grâce aux vidéos, mais mon plus grand défi sera dans les plaines. Il y a de l'herbe haute et vous ne pouvez pas vraiment reconnaître la route. »

À ce défi s'est ajouté un shakedown insatisfaisant lorsque sa Hyundai i20 N Rally1 a été victime d'une rupture d'un arbre de transmission, limitant sa période d'acclimatation.

« Il faut rédiger les notes, les vérifier, s'assurer de l'angle des virages et des cordes en même temps... C'est impossible. Et il y a des cordes qui ne sont pas très claires avec beaucoup d'options ! Sur les longues lignes droites, il y a une ligne droite de 1,6 km et trouver le point de freinage pour le virage à angle droit derrière peut être piégeux. C'est un défi différent, surtout quand vous êtes ici pour la première fois. »

Plus d'actualités