WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 12 May 2023

Tänak s'empare de la première place au Portugal

L'Estonien Ott Tänak s'est hissé en tête du Vodafone Rally de Portugal après une première boucle menée tambour battant et proposant de nombreux pièges aux meilleurs équipages du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Grâce à une prestation magistrale dans Góis, la deuxième spéciale du journée, Ott Tänak (M-Sport Ford Puma Rally1) passait de la troisième à la première place du classement général. L'Estonien âgé de trente-cinq ans bouclait le vendredi matin avec trois secondes d'avance sur le champion du monde en titre Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1).

La cinquième manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes démarrait sur un rythme effrené. Sur l'un des rallyes terre les plus emblématiques du calendrier, Pierre-Louis Loubet (M-Sport Ford Puma Rally1) se plaçait le premier en tête, mais l'équipier d'Ott Tänak était ensuite victime d'un début d'incendie à l'arrivée de l'ES3. Son copilote Nicolas Gilsoul et lui parvenaient à poursuivre leur chemin après avoir éteint les flammes, mais les deux hommes perdaient un temps précieux dans l'opération.

« Dans l'ensemble, c'était mieux que ce à quoi je m'attendais », confiait Ott Tänak. « La première spéciale était un peu fragile au niveau des suspensions, mais les autres avaient une surface plus sablonneuse et tendre, donc tout fonctionnait bien. Cela sera dur cet après-midi et cela sera sûrement une question de survie. »

Souffrant de sous-virage entraînant une usure excessive de ses pneumatiques avant, Kalle Rovanperä ajustait quelques réglages avant la spéciale d'Arganil pour s'offrir le scratch et bondir de la quatrième à la deuxième place.

Aidé par une position lointaine dans l'ordre des départs, Dani Sordo (Hyundai i20 N Rally1) bouclait la matinée à six dixièmes de seconde de Kalle Rovanperä. Les routes étant balayées par les premiers partants, l'Espagnol profitait d'une meilleure adhérence même s'il regrettait sa décision de chausser les gommes dures proposées par Pirelli à l'avant de sa voiture pour l'ES3.

« Je pense que les pneus durs n'ont pas bien marché », révélait-il. « Ça glissait beaucoup et ça manquait de motricité. »

Son équipier Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1), qui ne comptait que sur les pneumatiques tendres, pointait onze secondes plus loin. Le Belge était toutefois aidé par l'abandon de Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1), probablement trahi par son alternateur avant l'ES3.

Leader du championnat, Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) faisait de son mieux pour minimiser la perte de temps inhérente à sa position de départ en tête du peloton. Le Gallois accusait dix-huit secondes de retard sur Ott Tänak au moment de rejoindre la zone de changement de pneumatiques à mi-journée. Il comptait toutefois huit dixièmes d'avance sur Pierre-Louis Loubet.

Septième, Esapekka Lappi (Hyundai i20 N Rally1) devançait trois pilotes engagés en WRC2 au sein du top dix : Adrien Fourmaux (Ford Fiesta Rally2), Oliver Solberg (Škoda Fabia RS Rally2) et Andreas Mikkelsen (Škoda Fabia RS Rally2) dans cet ordre.

Plus d'actualités