WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Sat 15 Apr 2023

Nos souvenirs de Craig

Commentateurs du Championnat du Monde FIA des Rallyes, Becs Williams, Mike Chen et Julian Porter décrivent comment ils se souviendront de leur ami Craig Breen.

Mike Chen

Craig Breen. Un homme qui a emmené une WRC au drive d'un McDonalds pour des nuggets. Et plus d'une fois. Tel était Craig. Le personnage le plus sympathique, amusant et vif d'esprit du parc d'assistance.

Il aimait ses terres natales. Ses racines irlandaises voulaient tout dire pour lui. Ses héros n'étaient pas d'anciens champions du monde des rallyes, loin de là. Les héros de Craig Breen étaient des champions irlandais. C'était un Irlandais, fier de l'être, et l'Irlande était tout aussi fière de pouvoir compter sur lui.

Nous avons tous entendu ses interviews légendaires de fin de spéciales. Vous ne saviez jamais à quoi vous attendre, mais ses propos allaient vous faire rire ou vous laisser la gorge nouée. Cette personnalité contagieuse et cette humilité ont fait que les gens du monde entier ont instantanément été séduits par ce personnage.

Et pour ceux qui ont eu la chance de bien le connaître, nous pouvons tous convenir que Craig était bien plus que l'un des meilleurs pilotes de la planète et un homme ayant cette vivacité d'esprit dès qu'un microphone était pointé vers sa direction. Il se souciait vraiment des gens et de leur bien-être, qu'importe son interlocuteur. Il n'était pas seulement l'un des meilleurs pilotes de rallye du parc d'assistance, il était l'une des plus belles personnes du parc d'assistance.

Il adorait le rallye. Plus que tout au monde. Il vivait et transpirait le rallye. Il vivait son rêve tous les jours et il me disait souvent à quel point il en était reconnaissant. Il ne l'a jamais pris pour acquis. Il n'y avait rien au monde qui le passionnait plus, en particulier les anecdotes historiques. En vérité, c'est là que son cœur reposait. Il était juste trop bon derrière un volant pour ne pas être en WRC en même temps.

Il y en avait tellement plus à venir des deux côtés et c'est tellement triste de voir que rien de tout cela ne se matérialisera. Je suis toutefois convaincu qu'il est déjà de retour dans un baquet, avec Jaff à sa droite !

Toute la communauté du rallye, sur place et ailleurs, ne sera plus jamais la même sans l'enthousiasme et la passion de Craig pour le sport et les humains. J'ai le privilège de dire qu'il était mon ami, il me manquera beaucoup.

Hier soir, je me suis arrêté à McDonalds en revenant de la maison familiale des Breen. Les nuggets n'avaient pas le même goût. Ils ne l'auront plus jamais. Repose en paix frère.

Becs Williams

Les mots seuls, quelle que soit la beauté de leur écriture, ne peuvent représenter la véritable chaleur, l'énergie et la passion de Craig Breen où qu'il aille.

Il est vrai qu'il était le plus heureux dans une combinaison, une tasse de thé à la main avec la perspective d'une journée complète de rallye. Probablement dans un rallye historique, entouré de ses amis et de ses plus grands fans, ses parents au bord des spéciales, comme ils l'ont toujours fait tout au long de sa carrière.

Son amour du sport était indéniable et contagieux. Si vous n'étiez pas fan de rallye, Craig Breen pouvait facilement vous convertir. Le rallye lui a apporté de la joie, et il a à son tour donné cette joie à de nombreux fans à travers le monde.

Qui oubliera ses réactions à l'arrivée des spéciales en Suède 2023 ? De la pure allégresse. Un bonheur exaltant.

Nous nous prélassions tous dans cette merveilleuse lueur, car cela nous faisait du bien de voir à quel point il aimait ce qu'il faisait. C'était un véritable énergisant. Et en ces jours plus sombres, se souvenir de ce sourire aide.

Un million de souvenirs, tous en couleurs vives car c'est ce qu'était Craig. Il aimait la vie et cela se voyait. Il ne s'est jamais trop pris au sérieux, et si quelqu'un autour de lui le faisait, il les ramenait sur terre avec une réplique pleine d'esprit. Généralement avec une référence à la série Father Ted.

Oui, il aimait aussi son thé, un fait bel et bien prouvé. C'était un homme extrêmement difficile sur la nourriture, et malgré l'un des meilleurs chefs du parc d'assistance chez Citroën, je l'ai observé avec admiration en train de manger la nourriture la plus simple et la moins appétissante, le tout avec un grand sourire sur son visage !

Je suis tellement contente d'avoir été là pour tous les hauts et les bas de sa carrière. Pour célébrer ses succès, mais aussi pour s'émerveiller de la façon dont il se relevait après un drame ou une déception. C'était un vrai guerrier et il avait mon plus grand respect.

Je lui serai éternellement reconnaissante de son amitié. Ses messages aléatoires sur les catastrophes culinaires me manqueront, tout comme la façon dont il surcuisait la purée de pommes de terre, sa fierté en montrant les photos de son neveu et ses remarques pleines d'esprit tout en regardant WRC+ All Live chez lui. Ce sont des petites choses qui laissent vraiment le plus grand impact.

Garde le sourire, Craig. C'est ainsi que je me souviendrai toujours de toi.

Julian Porter

Par où commencer ? Il y a tellement de souvenirs, mais en voici quelques-uns parmi les plus marquants.

Je me souviens du Rallye de Grande-Bretagne 2011. J'étais debout à l'arrière de la camionnette de chronométrage, attendant le temps d'Egon Kaur. C'était la dernière spéciale de la saison en WRC Academy et je pensais que Breen et Roberts avaient fait le nécessaire pour remporter le titre. En voyant le temps de Kaur, je le leur ai crié et leur réaction en apprenant la nouvelle m'a confirmé leur victoire. L'émotion était palpable.

Je me souviens aussi avoir envoyé un message à Craig le jour de son anniversaire, lui souhaitant le meilleur en cette journée spéciale. Il faisait des essais dans la neige et m'a répondu : « Je pourrais conduire une Maxi Kit-Car sur l'île de Man, mais merci quand même ! »

Si je n'ai jamais réalisé le millième de Craig au volant, il m'a toujours rappelé à quel point il était jaloux de m'avoir vu conduire une F2 Kit Car d'usine.

Lors de nos tournages en face-à-face, Craig montrait toute sa passion pour un sport qu'il aimait tant. Il avait une mine de souvenirs sur les années, les voitures, les pilotes... Il pouvait trouver en une seconde un clip sur Internet de quelque chose qu'il avait vu et vous raconter une anecdote sur ces mêmes images. Il n'y avait jamais de place à l'ennui avec lui et il avait toujours un énorme sourire sur son visage.

Passer du temps avec Craig ne laissait aucun doute sur le fait que le rallye était l'amour de sa vie. Il a prouvé qu'avec un travail de longue haleine, de la passion et de l'engagement, vous pouvez réaliser vos rêves. Il me manquera.