WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 31 Mar 2023

La Peugeot 206 WRC, un lion dans une peau de brebis

Il y a vingt-trois ans jour pour jour, Peugeot dévoilait sa 206 World Rally Car dans sa mouture 2000. Celle-ci allait connaître un grand succès.

Cependant, la 206 n'a pas toujours bien performé sur les spéciales du WRC. Après ses débuts au Tour de Corse 1999, la voiture se montrait aussi rapide que fragile et n'obtenait qu'un podium sur ses six premiers rallyes, avec Gilles Panizzi au Sanremo.

Directeur technique de Peugeot, Michel Nandan travaillait sans relâche sur des évolutions et améliorations tout au long de la saison 1999 en préparation du nouveau millénaire. Bien que la règlementation World Rally Car offrait moins de liberté d'ingénierie que celle du Groupe B, la Peugeot 206 WRC offrait toujours des éclairs de génie sous sa surface.

La voiture n'était pas aussi révolutionnaire que sa devancière, la Peugeot 205 T16, mais un pilote la faisait sienne : Marcus Grönholm. Le Finlandais avait gravi les échelons sans le soutien d'un riche mécenne. En tant qu'ancien boxeur, il savait toutefois se battre et il s'était frayé un chemin jusqu'à un volant officiel avec Peugeot, aux côtés de François Delecour et Gilles Panizzi.

Au tournant du millénaire, Peugeot avait trouvé ses marques avec la 206 WRC. Le coup d'envoi de la saison au Rallye Monte-Carlo était très attendu, mais il s'est avéré désastreux pour l'équipe puisque les trois voitures d'usine ne réussissait pas à repartir du parc fermé.

Marcus Grönholm s'offrait sa première victoire en WRC lors de la manche suivante en Suède. Un peu plus d'un mois plus tard, la voiture recevait une série d'évolutions à temps pour le Rallye de Catalogne.

Bien qu'invisibles pour un œil non averti, les modifications apportées comprenaient l'arrivée de différentiels actifs, d'un nouveau turbocompresseur et d'un système d'injection repensé.

Avec ces nouvelles pièces, Marcus Grönholm se montrait extrêmement performant et régulier avec quatre podiums en six rallyes à mi-saison, dont des victoires consécutives en Nouvelle-Zélande et à domicile en Finlande.

Le Finlandais terminait l'année avec une nouvelle victoire en Australie et une deuxième place en Grande-Bretagne. Suffisant pour lui assurer son premier titre mondial, mais aussi la couronne chez les constructeurs pour Peugeot. Une première depuis l'interdiction du Groupe B fin 1986.

Marcus Grönholm, Champion du Monde FIA des Rallyes 2000