WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Sat 18 Mar 2023

Les malheurs de Lappi font le bonheur d'Ogier

Le Français Sébastien Ogier s'est emparé samedi matin des commandes du Guanajuato Rally México en profitant des malheurs de son rival Esapekka Lappi.

Les deux hommes abordaient l'avant-dernière étape de l'épreuve en étant séparés par un peu moins de six secondes. La tension était donc palpable et ils savaient bien que le moindre dixième pourrait compter sur le terrain impitoyable des montagnes surplombant León.

Le duel tant attendu n'avait cependant pas lieu. Après seulement dix kilomètres, Esapekka Lappi (Hyundai i20 N Rally1) partait à la faute dans Ibarrilla. Sa voiture tapait également un poteau électrique avant de prendre brièvement feu.

« Il y avait une corde sur la droite emmenant directement sur un gauche au-dessus d'une crête », expliquait-il. « J'ai été un peu pris au dépourvu avec la corde et j'ai été retardé sur l'entrée à gauche. Nous sommes sortis larges et nous avons heurté le talus, ce qui nous a immédiatement fait partir en tête-à-queue et taper avec l'arrière. C'est dur à avaler, mais d'un autre côté, vous devez toujours attaquer si vous vous battez pour la victoire. J'avais même l'impression que je ne poussais peut-être pas assez fort à vrai dire. Je n'avais pas le bon rythme, pas celui qu'il faut vraiment quand vous attaquez. »

Son abandon permettait à Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1) d'hériter d'une avance confortable de près d'une demi-minute sur son équipier Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1). Sextuple vainqueur au Mexique, le Français gérait sa course lors des trois autres spéciales de la matinée pour retrouver le parc d'assistance avec un avantage de 28''5 à mi-journée.

En parallèle, Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) connaissait une matinée positive avec trois meilleurs temps. Promu sur le podium aux dépens d'Esapekka Lappi, il réduisait également son déficit sur Elfyn Evans à 8''7.

Quatrième, Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) pointait 36''6 plus loin malgré un manque de motricité sur la terre meuble. Le Finlandais pouvait toutefois se réjouir de son avantage sur Dani Sordo (Hyundai i20 N Rally1), qui terminait la boucle à 43''1 de son adversaire.

Les routes bloquées après l'accident d'Esapekka Lappi ne laissaient au plateau du WRC2 que l'ES14. Leader, Gus Greensmith (Škoda Fabia RS Rally2) conservait l'avantage devant Adrien Fourmaux (Ford Fiesta Rally2), Emil Lindholm (Škoda Fabia Rally2 evo), Kajetan Kajetanowicz (Škoda Fabia Rally2 evo) et Oliver Solberg (Škoda Fabia RS Rally2), tous présents dans le top dix absolu de l'épreuve.