Fri 17 Mar 2023

Lappi tient tête à Ogier au Mexique

Le Finlandais Esapekka Lappi a su garder son sang froid pour repousser Sébastien Ogier lors d'une spectaculaire première étape disputée dans la torpeur du Guanajuato Rally México.

Si plusieurs des meilleurs équipages du Championnat du Monde FIA des Rallyes ont rencontré des problèmes sur les spéciales poussiéreuses des montagnes surplombant León, Esapekka Lappi (Hyundai i20 N Rally1) connaissait une journée sereine pour finir la première étape sur terre de la saison en tête devant Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1).

Le Finlandais s'emparait des commandes dès le début de la journée, mais son rival français, avec qui il partageait son volant chez Toyota Gazoo Racing l'an dernier, restait proche puisque les deux hommes se rendaient coup pour coup une grande partie de la journée.

La performance impressionnante d'Esapekka Lappi en fin d'après-midi faisait toutefois la différence. Auteur de deux meilleurs temps consécutifs dans Las Minas et Las Dunas, le pilote Hyundai Motorsport s'offrait un répit même si Sébastien Ogier le devançait dans la super-spéciale de Distrito Leon pour revenir à 5''3.

« Je suis un peu surpris, mais je le prends », se réjouissait Esapekka Lappi. « C'était probablement l'une des meilleures journées de ma carrière. J'ai toujours espéré pouvoir me battre au sommet, mais le faire face à Sébastien ne m'avait jamais traversé l'esprit. Je n'ai pas vraiment pensé au déroulement de cette journée, j'avais juste confiance en notre rythme. »

Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) complétait le podium provisoire, 24''8 derrière son équipier Sébastien Ogier. Avec des températures avoisinant 30°C et plus de 2750 mètres d'altitude, les équipages et les voitures connaissaient une journée éprouvante, mais les difficultés du Gallois se limitaient à un manque de motricité sur certaines spéciales.

De son côté, Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) était ralenti par une défaillance de son unité hybride dans la matinée, puis par un amortisseur arrière droit grippé et d'un soufflet de transmission endommagé dans l'après-midi. Le Belge poursuivait néanmoins sa route, bouclant la journée à 9''7 du podium.

Deuxième sur la route, le champion en titre Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) était sévèrement affecté par les conditions glissantes. Le Finlandais perdait du temps dans presque toutes les spéciales pour terminer la journée avec un retard de 19''9 sur Thierry Neuville. Pendant ce temps, Dani Sordo (Hyundai i20 N Rally1) concédait environ une minute en bouclant l'ES7 avec un pneu arrière gauche endommagé le reléguant de la quatrième à la sixième place.

Leader du championnat, Ott Tänak (M-Sport Ford Puma Rally1) pointait à près d'un quart d'heure de la tête après avoir été victime d'une panne de turbo. L'équipe britannique connaissait d'ailleurs une matinée catastrophque puisque Pierre-Louis Loubet et Jourdan Serderidis étaient également contraints à l'abandon dès la première spéciale du jour.

Pour son anniversaire, Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) n'était pas épargné avec une sortie de route l'envoyant de l'autre côté du talus dans l'ES5.

Leader en WRC2, Gus Greensmith (Škoda Fabia RS Rally2) se hissait au septième rang du classement général devant ses rivaux dans l'antichambre de la catégorie reine : Adrien Fourmaux (Ford Fiesta Rally2), Emil Lindholm (Škoda Fabia Rally2 evo) et Kajetan Kajetanowicz (Škoda Fabia Rally2 evo).

Samedi, l'étape la plus longue de l'épreuve attend les concurrents avec neuf spéciales redoutables totalisant 126,52 km d'action.

Latvia
Starts: Thursday, July 18, 2024 at 4:31:00 AM
Italy
Starts: Friday, July 26, 2024 at 7:00:00 AM
Hungary
Starts: Saturday, July 27, 2024 at 6:00:00 AM