WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 17 Mar 2023

Lappi s'empare des commandes au Mexique

Esapekka Lappi a ravi la tête du Guanajuato Rally México vendredi matin face aux difficultés rencontrées par plusieurs de ses rivaux, dont le leader du championnat, Ott Tänak.

Troisième jeudi soir, Esapekka Lappi (Hyundai i20 N Rally1) se retrouvait impliqué dans un duel pour la première place l'opposant au sextuple vainqueur de l'épreuve qu'est Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1). Le Finlandais terminait la première boucle avec 1''4 d'avance sur son rival avant de négocier une nouvelle fois les mêmes spéciales cet après-midi.

Grâce à son temps de référence dans El Chocolate, Esapekka Lappi prenait l'avantage sur Ott Tänak (M-Sport Ford Puma Rally1), leader déchu après avoir été trahi par un turbocompresseur défectueux. Si Sébastien Ogier parvenait à lui reprendre quelques dixièmes dans Ortega, le Finlandais répliquait avec un deuxième scratch en trois spéciales grâce à un passage audacieux dans Las Minas avant de retrouver le parc d'assistance à mi-journée.

Un vendredi matin à oublier pour M-Sport Ford World Rally Team

« Je dois m'en satisfaire », confiait Esapekka Lappi à propos de sa matinée. « Sébastien a remporté ce rallye tellement de fois et nous pouvons suivre son rythme, donc je dois m'en réjouir. Le pilotage n'est jamais parfait et il y a eu quelques endroits ici et là où j'ai perdu quelques dixièmes. Il y de la place pour faire mieux, alors essayons de le faire dès cet après-midi ! »

En parallèle, Ott Tänak voyait ses espoirs d'une deuxième victoire consécutive cette saison s'envoler. L'Estonien chutait à plus de douze minutes de la tête après avoir été ralenti toute la matinée. Ses équipiers Pierre-Louis Loubet et Jourdan Serderidis connaissaient également leur lot de problèmes dans la première spéciale. Tous deux devaient abandonner en raison d'une suspension endommagée sur leurs M-Sport Ford Puma Rally1 respectifs.

Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) parvenait à éviter les ennuis pour se hisser au troisième rang, à 11''1 de son équipier Sébastien Ogier, mais seulement six dixièmes devant Dani Sordo (Hyundai i20 N Rally1) malgré les difficultés de l'Espagnol à maintenir sa Hyundai sur la trajectoire.

Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) était victime d'un souci sur son unité hybride après une grosse compression dans Ortega. En manque de puissance dans les hautes altitudes, le Belge ralliait toutefois l'assistance avec 10''1 de déficit sur Dani Sordo et 6''0 d'avance sur Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1), touché par un problème similaire.

Sorti de la route dans une section rapide de Las Minas, Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) était contraint à l'abandon alors qu'il occupait la septième place. Celle-ci revenait à Emil Lindholm (Škoda Fabia Rally2 evo), leader du WRC2 dont il est le tenant du titre. Ses adversaires Gus Greensmith (Škoda Fabia RS Rally2), Adrien Fourmaux (Ford Fiesta Rally2) et Oliver Solberg (Škoda Fabia RS Rally2) le talonnaient tout en complétant le top dix.

Ott Tänak privé de turbo dans El Chocolate