WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Mon 06 Mar 2023

C'était un 6 mars... Une victoire spéciale pour Delecour et Ford

La Ford Escort RS Cosworth était régulièrement considérée comme l'une des meilleures voitures de l'histoire du Groupe A. Construit par Boreham, ce modèle s'offrait son premier succès il y a trente ans jour pour jour.

L'histoire n'allait pas s'arrêter là. Ce succès acquis au Rallye du Portugal 1993 était extrêmement important pour l'homme installé au volant. Ce samedi 6 mars, François Delecour remportait enfin une épreuve du Championnat du Monde des Rallyes.

L'Escort et François Delecour étaient passés à deux doigts de briser leurs sorts respectifs deux mois plus tôt lors du coup d'envoi de la saison au Rallye Monte-Carlo. Le Français avait mené dix-huit des vingt-deux spéciales alpines, mais il était resté impuissant face au retour de Didier Auriol et sa Toyota Celica Turbo 4WD. Dans l'avant-dernier test, Didier Auriol prenait l'ascendant sur son compatriote pour sceller sa troisième victoire en quatre ans au Rallye Monte-Carlo.

En Suède, Malcolm Wilson menait les débats et avait donné l'espoir d'une première victoire pour l'Escort et lui-même, aujourd'hui directeur général de M-Sport. Puis vint le Portugal.

En l'absence de Toyota, il n'était pas surprenant de voir les Ford Escort de François Delecour et Miki Biasion être les maîtres des premières spéciales sur asphalte. Dès que le rallye basculait sur terre, la Lancia Delta de Carlos Sainz et du Jolly Club était supposée remonter, mais l'Espagnol partait à la faute près de Fafe...

Certes, la Lancia Delta d'Andrea Aghini restait au troisième rang, mais on ne s'attendait pas vraiment à ce qu'elle vienne inquiéter les deux Ford devant lui. L'Italien était cependant suffisamment proche pour donner à Boreham quelques maux de tête concernant d'éventuelles consignes envers François Delecour et Miki Biasion.

Le Français continuait donc d'attaquer, et ce n'est qu'une fois l'étape redoutable d'Arganil qu'il concédait que la victoire pourrait être bien être sienne.

C'était bel et bien le cas. Quelques heures plus tard, François pouvait être soulagé et célébrer avec une équipe Ford tout aussi ravie. Delecour était enfin un vainqueur en mondial. Et la Ford Escort définitivement de retour !