WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Thu 16 Feb 2023

Pleine corde : la Suède

Nous avons enfin décongelé après notre voyage annuel au pays des merveilles hivernales du WRC… Rejoignez-nous pour revenir sur les principaux sujets de discussion du Rallye de Suède !

La prestation du rallye

La performance d'Ott Tänak était vraiment remarquable et il est indéniable qu'il était le pilote vedette de l'épreuve.

Bien qu'il ne s'agisse que de son deuxième rallye au volant du M-Sport Ford Puma Rally1, l'Estonien a réussi à s'imposer sur la neige avec 18''7 d'avance. Ott Tänak s'est montré extrêmement régulié tout au long du rallye et il n'a beau avoir remporté qu'une seule des dix-huit spéciales de l'épreuve, il a toujours talonné son rival et pilote Hyundai Motorsport, Craig Breen.

Son attaque dans l'obscurité samedi soir lui a permis de le devancer définitivement. Cependant, le plus impressionnant est peut-être le fait qu'il ait répété à plusieurs reprises qu'il n'était pas satisfait de ses sensations au volant. S'il y a encore une marge de progression de son côté, le reste du plateau pourrait se faire du mouron !

Une spéciale inoubliable

Le test d'Umeå a été parcouru à deux reprises dans une version sprint jeudi et vendredi avant d'être rallongé à 10,16 km samedi et dimanche.

Les super-spéciales sont souvent considérées comme ayant peu de valeur au niveau du pilotage, mais pas celles-ci. Il y avait tout ce qu'un fan de rallye peut demander : des virages rapides, des lignes droites, des carrefours serrés et des sauts palpitants.

L'atmosphère électrique les a rendues inoubliables. Des milliers de fans s'étaient réunis chaque jour dans la Red Barn Arena pour assister au spectacle et l'énergie de la foule a ajouté une dose d'excitation à un rallye déjà passionnant.

La surprise du rallye

Craig Breen a dépassé toutes les attentes avec une performance époustouflante pour ses débuts avec la Hyundai i20 N Rally1.

Après son retour en provenance du M-Sport Ford World Rally Team durant l'hiver, beaucoup d'observateurs estimaient qu'il aurait besoin de temps pour s'acclimater à sa nouvelle monture. Craig Breen a toutefois donné tort à tous les sceptiques en menant pendant la moitié du rallye pour se rapprocher d'une première victoire en WRC.

S'il n'a pas été en mesure de conserver la tête et dû se contenter de la deuxième place, l'Irlandais a une nouvelle fois démontré son talent, sa détermination et son état d'esprit véritablement collectif.

À oublier

Malgré les attentes autour de lui pour ses débuts en tant que pilote éligible aux points pour Toyota Gazoo Racing, Takamoto Katsuta a connu un rallye à oublier.

Le pilote japonais avait commencé fort en se hissant même au cinquième rang pour souligner sa pointe de vitesse, mais les choses tournaient au vinaigre avec un abandon dès vendredi après-midi. Ce revers a été encore aggravé par un nouvel abandon en raison d'un problème mécanique sur sa Toyota GR Yaris Rally1 dimanche.

Pour cette première dans l'équipe tenante du titre, Takamoto Katsuta est donc reparti bredouille de la deuxième manche du calendrier...

Le sauvetage du rallye

Pierre-Louis Loubet a certainement réalisé le plus beau sauvetage du Rallye de Suède après l'arrêt de son M-Sport Ford Puma Rally1 à mi-parcours de la Wolf Power Stage.

Avec la sixième place presque garantie, le Français et son copilote Nicolas Gilsoul se retrouvaient bloqués dans la spéciale et sortaient même de la voiture pour s'assurer qu'elle n'avait pas en feu. Après avoir confirmé l'absence de flamme, Pierre-Louis Loubet est reparti en sélectionnant le mode EV pour utiliser le moteur hybride et rallier l'arrivée.

Malgré une perte de temps importante, le pilote M-Sport Ford World Rally Team réussissait à conserver sa position, au grand étonnement des spectateurs !

Vous n'y croirez pas

Après trois jours d'action avec plus de 300 kilomètres au compteur, six dixièmes de seconde seulement séparaient les deux pilotes de tête du FIA Junior WRC, William Creighton et Laurent Pellier. Il s'agit de la deuxième arrivée la plus serrée de l'histoire du Junior WRC. Le record a été établi au Rallye de Finlande 2015, où Quentin Gilbert avait battu Henri Haapamäki pour une demi-seconde.

Le chiffre du rallye

385. Le nombre de jours entre la précédente victoire de M-Sport Ford World Rally Team au Rallye Monte-Carlo 2022 et celle acquise en Suède.

Mais aussi...

Vainqueur en WRC3 dès son deuxième départ en mondial, Roope Korhonen est un ami proche de Kalle Rovanperä. Rendez-vous ici pour en savoir plus.