WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Sun 12 Feb 2023

Junior WRC - Retour triomphant pour Creighton

L'Irlandais William Creighton a réalisé une superbe remontée au Rallye de Suède pour détrôner Laurent Pellier et signer sa première victoire en FIA Junior WRC.

William Creighton avait subi un coup dur lors de l'avant-dernière spéciale de samedi. Après s'être construit une belle avance dans la catégorie dédiée aux Ford Fiesta Rally3 préparées par M-Sport Poland, le protégé de la Motorsport Ireland Rally Academy avait perdu plus d'une minute lorsque le capot de sa voiture s'était détaché au début du secteur chronométré.

Avec 19''7 à rattraper en trois tests seulement, ses espoirs de victoire semblaient maigres, mais l'Irlandais n'abdiquait pas et était même surpris de voir son déficit sur Laurent Pellier se réduire à 6''1 après la première spéciale de la journée. L'ES17 était tout aussi réussie puisqu'il dépassait son rival pour devancer le pilote français de 2''7 avant la Wolf Power Stage.

Si Laurent Pellier se montrait le plus véloce dans le test décisif, ses efforts restaient vains. William Creighton conservait les commandes pour six dixièmes de seconde seulement, soit la deuxième arrivée la plus serrée de l'histoire du Junior WRC, le record ayant été établi au Rallye de Finlande 2015, où Quentin Gilbert avait devancé Henri Haapamäki pour une demi-seconde.

« C'était extrêmement stressant depuis hier après-midi », confiait William Creighton. « En me couchant hier soir, je faisais de mon mieux pour me dire que c'était encore possible, mais c'était dur d'y croire. Je n'arrive toujours pas à y croire d'ailleurs. Je n'ai pas relâché l'accélérateur dans la dernière bosse de la spéciale finale et je n'ai jamais été aussi content ! »

Diego Dominguez complétait le podium à plus de deux minutes du duo de tête. Le Paraguayen comptait 34''2 d'avance sur Grégoire Munster tandis que les Espagnols Raúl Hernández et Roberto Blach suivaient.

Respectivement septième et huitième, Tom Rensonnet et Hamza Anwar fermaient la marche après l'abandon d'Eamonn Kelly, victime d'un triangle cassé après avoir tapé une pierre dans l'ES16.