WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Sat 11 Feb 2023

Tänak laisse ses rivaux dans son sillage en Suède

Ott Tänak a déclenché une attaque nocturne samedi pour ravir les commandes du Rallye de Suède à Craig Breen avant les trois spéciales décisives de dimanche.

Kalle Rovanperä avait l'avantage avant de céder en fin de journée face à son rival en raison de pneumatiques usés dans la dernière spéciale. Les deux hommes n'étaient séparés que par 3''8 au moment de retrouver le parc d'assistance, le Belge étant également revenu à 15''1 seulement de Craig Breen.

En manque de confiance, Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) glissait au cinquième rang, terminant la journée plus d'une demi-minute plus loin.

Pierre-Louis Loubet (M-Sport Ford Puma Rally1) ralliait l'arrivée de l'étape en sixième place, suivi de loin par le leader du WRC2, Oliver Solberg (Škoda Fabia RS Rally2). Le Suédois confortait son avance dans l'antichambre de la catégorie reine face à Ole Christian Veiby (Volkswagen Polo GTI R5), Sami Pajari (Škoda Fabia RS Rally2) et Nikolay Gryazin (Škoda Fabia RS Rally2).

Dimanche, trois spéciales composeront l'ultime étape du rallye. Deux passages dans le test inédit de Västervik (26,48 km) précèderont un ultime effort dans Umeå (10,08 km), où des points bonus seront en jeu dans le cadre de la Wolf Power Stage.

Ott Tänak enfonçait ensuite le clou alors que Craig Breen regrettait un mystérieux problème technique lors du test final d'Umeå. L'Estonien retrouvait ainsi le parc d'assistance avec un avantage de 8''6, posant les fondations de ce qui pourrait être la première victoire du M-Sport Ford World Rally Team depuis plus d'un an.

« C'était une journée difficile », admettait le nouveau leader. « Nous avions tout prévu pour les deux dernières spéciales afin d'économiser les pneumatiques et gagner du temps dans ces deux tests, mais nous avons failli tout perdre. Nous avons ensuite dû faire le dernier secteur chronométré sans clou sur un pneu. Ce n'est jamais une avance confortable tant que la ligne d'arrivée n'est pas franchie, donc attendons de voir ce qui nous attend demain. »

En parallèle, Esapekka Lappi (Hyundai i20 N Rally1) chutait dans la hiérarchie après avoir plongé dans un mur de neige en sortant large dans un virage à gauche lors de l'ES13. Ses déboires faisaient le bonheur de Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) et Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1), dès lors impliqués dans un duel pour la plus petite marche du podium.

  • Une couverture complète du Rallye de Suède sera disponible sur WRC+ All Live ici avec toutes les spéciales en direct, des interviews clés, des reportages, l'analyse de nos experts et toutes les infos du parc d'assistance.

Vidéo - Lappi voit ses espoirs de podium s'envoler

Tout au long de ce samedi, Ott Tänak (M-Sport Ford Puma Rally1) et Craig Breen (Hyundai i20 N Rally1) se rendaient coup sur coup lors de la plus longue étape du Rallye du Suède.

Si l'Irlandais conservait un avantage marginal à mi-parcours, les routes enneigées se dégradaient de plus en plus sous une luminosité déclinante dans l'après-midi. Ott Tänak choisissait ce moment pour accélérer la cadence et revenir à une demi-seconde seulement de son rival - par ailleurs victime d'un pneumatique délaminé - au départ de l'avant-dernière spéciale du jour à Sävar.

L'Estonien excellait dans les conditions nocturnes et les intermédiaires montraient qu'il était en passe de devancer son adversaire pour une dizaine de secondes. C'était toutefois sans compter sur un problème de gommes presque identique à celui de Craig Breen. Malgré cela, le leader du M-Sport Ford World Rally Team parvenait à devancer le pilote Hyundai Motorsport pour 2''8. Assez pour s'emparer des commandes de l'épreuve.