WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 10 Feb 2023

Breen devance Tänak en tête du Rallye de Suède

Si Craig Breen s'est emparé des commandes du Rallye de Suède après un vendredi mené à une vitesse effrénée, l'Irlandais est talonné par son plus proche poursuivant, Ott Tänak.

Suivant d'abord son remplaçant chez M-Sport Ford World Rally Team, Craig Breen (Hyundai i20 N Rally1) passait la vitesse supérieure dans l'après-midi en profitant pleinement de sa position lointaine dans l'ordre des départs pour prendre l'ascendant sur Ott Tänak (M-Sport Ford Puma Rally1). 

Bénéficiant d'une meilleure traction sur des routes de plus en plus dégradées, l'Irlandais devançait l'ensemble du peloton pour 7''8 dans Brattby 2 pour ravir les commandes. Fort du scratch dans le test suivant, il portait son avance à 10''5 avant la riposte d'Ott Tänak, revenu à 2''6 seulement à la tombée de la nuit.

Engagé dans un programme partiel cette saison, le pilote Hyundai Motorsport ne semblait toutefois pas inquiété par la réplique de son rival : « C'était assurément l'une de mes meilleures journées », souriait-il. « L'an dernier, j'étais généralement à contresens ou coincé quelque part, donc c'est parfait d'entendre que je suis en tête ce soir. C'est l'heure du thé chez le Chapelier fou et nous sommes tous conviés, donc j'ai hâte d'être à demain ! »

Si le rythme d'Ott Tänak était clairement en progression par rapport au Rallye Monte-Carlo, l'Estonien n'était pas très positif à la fin de la journée, frustré que ses temps ne reflètent pas ses efforts : « Sur le plan des résultats, nous pouvons clairement être très satisfaits », lâchait-il. « C'est beaucoup mieux que ce à quoi nous nous attendions en arrivant ici, mais nous pourrions être bien meilleurs. »

Esapekka Lappi (Hyundai i20 N Rally1) plaçait une deuxième Hyundai sur le podium provisoire grâce à une prestation solide pour son deuxième rallye avec sa nouvelle équipe. Le Finlandais pouvait toutefois regretter son tête-à-queue à haute vitesse dans l'ES6, mais il n'accusait que 6''8 de retard sur Ott Tänak avant d'aborder l'avant-dernière étape de l'épreuve.

Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) était le pilote Toyota Gazoo Racing le mieux classé, 8''8 plus loin. D'abord en difficulté pour trouver la confiance nécessaire dans les spéciales rapides, le Gallois progressait tout au long de la journée malgré une frayeur contre un mur de neige dans la matinée.

La remontée d'Elfyn Evans était partiellement facilitée par les déboires de son équipier Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1), parti en tonneau lors du deuxième passage dans Brattby. Le Japonais abandonnait peu après en raison d'un radiateur endommagé, mettant ainsi un terme à son début de rallye prometteur.

Leader jeudi soir, Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) rétrogradait dans la hiérarchie après avoir passé la journée à ouvrir la route. Mis à mal par le défi de tracer une trajectoire dans la neige, le champion du monde en titre terminait l'étape à 2''1 d'Elfyn Evans. 

Malade, Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) devait se contenter de la sixième place après les huit premières spéciales, mais le Belge ne pouvait rien faire de plus face au sous-virage dont il était victime. Des dégâts superficiels à lavant et à l'arrière, causés par divers accrochages avec des murs de neige, n'arrangeaient rien à sa situation.

Vidéo - Katsuta sens dessus dessous en Suède

Pierre-Louis Loubet (M-Sport Ford Puma Rally1) faisait de grands progrès pour gagner en confiance à chaque spéciale sur la neige et le verglas. Le Français soulignait sa belle forme avec le deuxième meilleur temps dans l'ES5 pour retrouver Umeå à la septième place du classement général.

La suite et fin du top dix se composait de concurrents engagés en WRC2 : Oliver Solberg (Škoda Fabia RS Rally2), Sami Pajari (Škoda Fabia RS Rally2) et Jari Huttunen (Škoda Fabia R5).

Samedi, les concurrents s'attaqueront à la plus longue étape du rallye avec sept spéciales et 126,22 kilomètres chronométrés au programme.

  • Une couverture complète du Rallye de Suède sera disponible sur WRC+ All Live ici avec toutes les spéciales en direct, des interviews clés, des reportages, l'analyse de nos experts et toutes les infos du parc d'assistance.