WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 03 Feb 2023

Retour sur le Rallye de Suède 2022

Il ne reste plus que six jours avant que le Championnat du Monde FIA des Rallyes ne reprenne ses droits au Rallye de Suède (9-12 février). Rejoignez-nous pour revivre les plus grands temps forts de l'épreuve il y a douze mois.

1. Une nouvelle base

En 2022, tout a changé puisque la ville universitaire d'Umeå et les forêts environnantes de la région de Västerbotten sont devenues le nouveau foyer du Rallye de Suède, une épreuve fondatrice du WRC en 1973.

Cette nouvelle base était un territoire inexploré pour les pilotes et les équipes du mondial, davantage habitués au Värmland dans le nord-est de la Suède. Comme prévu, les conditions étaient semblables à celles de l'Arctique, avec de la neige et de la glace en abondance.

2. Tel père, tel fils

La deuxième manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes a été remportée sans contestation par Kalle Rovanperä, vingt-et-un ans après l'unique victoire de son père Harri en Championnat du Monde FIA des Rallyes lors de la même épreuve. Le Finlandais n'avait alors que quatre mois lors du triomphe de son père sur la manche hivernale du calendrier avec une Peugeot 206 WRC en 2001.

Si cinq pilotes différents s'étaient échangés les commandes lors d'une première étape menée tambours battants, Kalle Rovanperä avait fini par prendre définitivement la tête pour signer sa première victoire de la saison avec vingt-deux secondes d'avance et poser les fondations d'une année qui allait s'avérer riche en succès...

3. Un podium libérateur pour Neuville

Après une première manche décevante au Rallye Monte-Carlo, Thierry Neuville et Hyundai Motorsport retrouvaient des couleurs en prenant  la deuxième place en Suède. Le Belge et la Hyundai i20 N Rally1 survivaient même à quelques touchettes contre les congères tout en maintenant à distance leurs poursuivants emmenés par Esapekka Lappi.

« Cela fait énormément de bien à tout le monde », admettait-il après l'arrivée. « Nous ne pouvions pas nous attendre à cela au départ, mais tout a bien fonctionné et je me sentais vraiment à l'aise au volant. Le travail a été fait et tout le monde est content. »

4. Evans perd gros

Elfyn Evans était en lice pour s'offrir sa deuxième victoire consécutive en Suède et devançait son équipier Kalle Rovanperä pour 8''3 avant de recevoir une pénalité de dix secondes samedi soir. Désireux de combler son déficit, le Gallois attaquait un peu trop fort dimanche matin et tapait un mur de neige dans la première spéciale du jour. L'avant de sa Toyota GR Yaris Rally1 était trop endommagé pour qu'il puisse rallier l'arrivée...

5. Armstrong impressionne

Le rendez-vous d'Umeå accueillait le coup d'envoi de la saison en FIA Junior WRC, remporté par Jon Armstrong après un duel passionnant l'opposant à Lauri Joona.

Dans les semaines avant le départ, la présence de Jon Armstrong était toutefois loin d'être assurée et il parvenait à se présenter au départ en ayant obtenu un coup de pouce financier à la dernière minute. Sa victoire était donc d'autant plus impressionnante qu'il n'avait même pas eu l'occasion de mener le moindre essai avant l'épreuve, devant se contenter du seul shakedown jeudi matin à Klabböle pour prendre ses marques !

• Une couverture complète du Rallye de Suède sera disponible sur WRC+ All Live ici avec toutes les spéciales en direct, des interviews clés, des reportages, l'analyse de nos experts et toutes les infos du parc d'assistance.