Fri 13 Jan 2023

Retour sur le Rallye Monte-Carlo 2022

Le Championnat du Monde FIA des Rallyes reprend ses droits jeudi au Rallye Monte-Carlo (19-22 janvier). Avant d'entamer la semaine du rallye, revenons sur les gros titres de la dernière édition de ce classique du calendrier.

1. Le WRC passe à l'hybride

Le rideau s'est levé sur une nouvelle ère révolutionnaire en Championnat du Monde FIA des Rallyes avec l'arrivée des Rally1 hybrides lançant la discipline vers un avenir passionnant grâce à la régénération eEnergy du système hybride rechargeable, un carburant 100 % renouvelable et des sources d'énergie durables dans le cadre de l'engagement du WRC en faveur d'un monde plus vert.

Le Rallye Monte-Carlo, l'épreuve doyenne du calendrier du WRC, a marqué le début de la cinquantième saison du WRC avec ces nouvelles voitures associant un moteur électrique de 100 kW à un moteur 1,6 l turbocompressé développant plus de 500 chevaux.

2. Loeb remporte une bataille royale

Sébastien Loeb est devenu le vainqueur le plus âgé d'une manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes après s'être imposé face à son rival Sébastien Ogier dans les derniers kilomètres des quatre jours d'épreuve.

Le Français âgé de quarante-sept ans comptait près d'une demi-minute de retard sur son compatriote avant l'avant-dernière spéciale. Quand ce dernier était ralenti par une crevaison à l'avant gauche, Sébastien Loeb reprenait les commandes qu'il avait concédées samedi et restait calme dans le test final pour sceller son huitième succès au Monte-Carlo avec 10''5.

Au volant du Ford Puma Rally1 hybride, le nonuple champion du monde disputait sa première épreuve en WRC depuis plus d'un an et n'effectuait qu'une simple pige pour l'équipe britannique M-Sport Ford World Rally Team. Son triomphe lui permettait aussi d'égaler Sébastien Ogier en tête du tableau d'honneur du Rallye Monte-Carlo, avec huit victoires chacun.

3. Frustrations pour Neuville et Hyundai

Hyundai Motorsport a connu un début de saison difficile puisqu'une seule de ses trois i20 N Rally1 ralliait l'arrivée. Le moteur d'Ott Tänak rendait l'âme quand l'Estonien tapait un talus et Oliver Solberg avait dû renoncer après avoir vu de la fumée pénétrer dans son habitacle.

Thierry Neuville a bouclé le rallye, mais il était contrarié par sa sixième place en Principauté à l'issue d'une performance qu'il jugeait en contradiction avec l'effort fourni par toute son équipe.

Si le Belge parvenait à signer un scratch dans le premier passage dans Briançonnet-Entrevaux dimanche, les choses s'étaient déjà détériorées la veille avec un problème de suspension à l'avant droit le faisant chuter dans le classement.

4. La remontada de Rovanperä

Kalle Rovanperä avait l'air tout sauf à l'aise en évaluant sa performance après les deux spéciales du jeudi soir.

« Je pense que l'équilibre de la voiture est vraiment piégeux pour moi », confiait-il même à propos de sa Toyota GR Yaris après avoir perdu plus d'une minute sur cette courte boucle d'ouverture.

Les choses allaient toutefois rapidement s'améliorer pour le futur champion du monde. Après avoir terminé la première soirée au douzième rang, il se hissait en neuvième position vendredi avant de signer des scratches le samedi.

Finalement quatrième à l'arrivée, le Finlandais n'avait peut-être pas si mal commencé sa saison après tout...

5. Mikkelsen magistral

Andreas Mikkelsen a parfaitement commencé la défense de son titre en WRC2 en s'imposant dans l'antichambre avec sa Škoda Fabia Rally2 Evo préparée par Toksport WRT.

Tout n'avait pas été simple pour le Norvégien. Son rallye avait bien failli s'arrêter dans Saint-Geniez - Thoard lorsqu'une crevaison à l'avant droit mettait son avance à mal samedi soir. Les heures d'entraînement s'avéraient toutefois soudainement utiles lorsqu'Andreas Mikkelsen et son nouveau copilote Torstein Eriksen changeaient rapidement la roue pour conserver un avantage sain qu'ils géraient parfaitement lors de la dernière journée dimanche.

Leur marge de victoire à l'arrivée à Monaco était de 55''4.

  • Une couverture complète du Rallye Monte-Carlo sera disponible sur WRC+ All Live ici avec toutes les spéciales en direct, des interviews clés, des reportages, l'analyse de nos experts et toutes les infos du parc d'assistance.

Latvia
Starts: Thursday, July 18, 2024 at 4:31:00 AM
Italy
Starts: Friday, July 26, 2024 at 7:00:00 AM
Hungary
Starts: Saturday, July 27, 2024 at 6:00:00 AM