WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Mon 09 Jan 2023

Delecour revient au Monte-Carlo, une histoire de triomphes, de chagrins et de passion

Comme si le coup d'envoi de la saison au Rallye Monte-Carlo (19-22 janvier) ne pouvait pas être plus excitant avec le retour de François Delecour...

Quand le retour du Français dans les Alpes avec une Škoda Fabia Rally2 a été annoncé, il était impossible de ne pas être pris par la ferveur du moment.

Il s'agira de son vingt-deuxième départ sur cette épreuve mythique qu'il a découvert en 1984. Après une saison et demie d'expérience en rallye à son actif, François Delecour avait fait ses premiers tours de roues en WRC à Monaco au volant d'une Talbot Samba Rallye Groupe A et avait pris la quatrième place de sa classe.

Six ans plus tard, il entrait dans le top dix du Monte-Carlo en hissant sa Peugeot 309 GTi au neuvième rang de l'édition 1990. Un beau résultat, mais rien comparé à ce qui allait suivre douze mois plus tard lors d'un Rallye Monte-Carlo 1991 faisant toujours verser une larme à celui qui est désormais un sexagénaire.

Après avoir impressionné lors de ses sorties avec Peugeot, François Delecour était un choix légèrement surprenant pour lui confier une Ford Sierra RS Cosworth 4x4 officielle. Aux côtés de Malcolm Wilson et d'Alex Fiorio chez l'ovale bleu, il n'y avait pas que les mécaniciens de Boreham qui essayaient de comprendre comment prononcer le nom de leur nouvelle star...

Cela n'allait pas durer longtemps. Auteur du troisième meilleur temps lors de la première vraie spéciale de l'épreuve, François Delecour bondissait au classement pour se hisser au quatrième rang. Il entamait ensuite la deuxième journée avec un premier scratch à Burzet pour s'emparer de la deuxième position avant de prendre l'avantage sur la Toyota du champion du monde en titre, Carlos Sainz, à trois tests de l'arrivée.

Il creusait l'écart face à l'Espagnol pour se construire un avantage de quarante-et-une secondes alors qu'il ne restait plus qu'un passage dans le Turini à six heures du matin, mais le rêve allait se transformer en cauchemar avec la casse d'une suspension arrière le reléguant à la troisième place.

La vitesse de François Delecour lors de ce Monte-Carlo 1991 était époustouflante. Certes, il connaissait bien les routes, mais c'était sa première expérience en quatre-roues motrices et sa première dans l'élite. Rien de tout cela ne l'avait empêché d'être performant.

La rétrospective du Rallye Monte-Carlo 2022

Tout le monde connaissait soudain le nom Delecour. Quatrième en 1992 et deuxième en 1993, il allait enfin signer une victoire tant attendue et méritée avec une Ford Escort Cosworth lors d'une édition 1994 plus détrempée qu'enneigée.

Depuis lors, le Français a disputé l'épreuve avec plusieurs World Rally Cars, mais aussi des S2000, R5 et même une Porsche 911 GT3. Indépendamment de son choix de voiture, François Delecour est toujours spectaculaire et très amusant à regarder - tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la voiture - dès qu'il pilote dans les Alpes.

Heureusement pour lui, il sera cette année dans une Škoda préparée par Toksport, lui offrant une excellente chance de briller une fois de plus sur un rallye qu'il adore.

Photo principale : Automobile Club de Monaco