WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 21 Oct 2022

Ogier résiste à Rovanperä dans un thriller espagnol

Le Français Sébastien Ogier a résisté à la pression de son équipier Kalle Rovanperä pour conserver les commandes du RallyRACC - Rally de España au terme d'un vendredi palpitant.

La première étape était placée sous le sceau d'un duel, celui opposant l'ancien champion à son successeur, à savoir Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1), sacré à huit reprises entre 2013 et 2021, et Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1), titré cette année avant les deux derniers rendez-vous du calendrier. 

Les deux pilotes du Toyota Gazoo Racing se rendaient coup pour coup lors de huit spéciales palpitantes sur l'asphalte des collines surplombant la Costa Daurada. Si le Finlandais frappait le premier en dominant les deux premiers tests, il se plaignait de sous-virage dans Garrigues Altes et concédait la première place et 8''2 à son équipier.

S'il glissait derrière Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) juste avant le retour au parc d'assistance à mi-journée, Sébastien Ogier reprenait immédiatement le pouvoir dans l'après-midi. Malgré la pression croissante de Kalle Rovanperä, auteur du scratch dans l'ES6 et l'ES7, le Français ripostait dans le dernier secteur chronométré du jour pour boucler le vendredi avec 4''8 d'avance.

« C'était une bonne journée et j'en suis ravi », commentait Sébastien Ogier. « En étant septième dans l'ordre des départs aujourd'hui, j'avais un peu peur vu le nombre de cordes qu'il y avait, mais nous avions d'excellentes sensations dans la voiture. Jusqu'ici, tout va bien. 4''8, ce n'est pas beaucoup, donc nous devrons continuer à attaquer demain. Que le meilleur gagne ! »

Double vainqueur en Espagne, Thierry Neuville complétait le podium à 7''7 du pilote finlandais âgé de vingt-et-un ans. Le Belge manquait de rythme pour menacer le duo de tête dans l'après-midi et hésitait à attaquer trop fort, de peur de perdre sa voiture.

« Nous n'avons pas la vitesse et, pour être honnête, je ne peux pas vraiment attaquer au maximum », a-t-il expliqué. « La voiture commence à glisser et il est difficile de savoir où nous pouvons améliorer. »

Son équipier Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1) pointait 7''5 plus loin tout en devançant Dani Sordo (Hyundai i20 N Rally1). Les deux hommes connaissaient une journée difficile, l'Estonien ayant dû composer avec des soucis d'unité hybride et une courroie d'alternateur défaillante tandis que l'Espagnol était victime d'une crevaison à l'avant-gauche dans l'ES7.

Dani Sordo n'était pas le seul à souffrir avec ses gommes. Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) connaissait le même sort en tapant exactement la même pierre, tout comme son équipier Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1). Les deux pilotes terminaient l'étape en étant respectivement sixième et huitième, encadrant Craig Breen (M-Sport Ford Puma Rally1).

Pour sa première apparition en Championnat du Monde FIA des Rallyes depuis le mois d'août, Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Puma Rally1) comptait 2''7 de retard sur Takamoto Katsuta alors que Gus Greensmith (M-Sport Ford Puma Rally1) complétait le top dix, 7''5 plus loin. 

Samedi, les équipages retrouveront des routes plus familières. Identique à l'an passé, La Savalla (13,93 km) précèdera Querol-Les Pobles (20,19 km) et sa nouvelle section de trois kilomètres au départ. Le programme sera complété par la plus longue spéciale du rallye, El Montmell (24,18 km). Une assistance à PortAventura World séparera les deux boucles avant de finir la journée avec le célèbre test urbain sur le front de mer de Salou (2,15 km). Les sept secteurs chronométrés totaliseront 118,75 km d'action.

Plus d'actualités