WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Thu 20 Oct 2022

Ogier, premier de cordée en Espagne

Le Français Sébastien Ogier a signé le temps de référence du shakedown du RallyRACC - Rally de España disputé jeudi matin tout en emmenant un doublé pour le Toyota Gazoo Racing.

Position Pilote Voiture Temps
1. Sébastien OGIER Toyota GR Yaris Rally1  2'40''1
2. Takamoto KATSUTA Toyota GR Yaris Rally1  +0''9
3. Pierre-Louis LOUBET Ford Puma Rally1  +1''2
4. Kalle ROVANPERÄ Toyota GR Yaris Rally1  +1''4
5. Elfyn EVANS Toyota GR Yaris Rally1  +1''5
6. Gus GREENSMITH Ford Puma Rally1  +2''5
7. Adrien FOURMAUX Ford Puma Rally1  +6''0
8. Craig BREEN Ford Puma Rally1  +10''3
9. Pepe LÓPEZ Hyundai i20 N Rally2 +12''1
10. Alejandro CACHÓN Citroën C3 Rally2 +12''2
  • Une couverture complète du RallyRACC - Rally de España est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance.  

Les averses ont provoqué l'entrée en scène de stratégies pneumatiques dès la spéciale d'échauffement sur l'emblématique parcours du Coll de La Teixeta (4,21 km). En mesure de sceller le titre constructeurs dès dimanche à Salou, Toyota était la première équipe à envoyer ses voitures chaussées des pneumatiques tendres Pirelli P Zéro.

Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1) a tiré pleinement profit de ces gommes sur une route humide en devançant Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) pour neuf dixièmes de seconde lors de son troisième et dernier passage.

S'il venait à s'imposer ce week-end sur l'avant-dernière manche du calendrier, le Français signerait son premier succès dans l'ère Rally1 pour sa cinquième apparition dans le cadre de son programme partiel avec l'équipe japonaise.

« Nous devons nous engager, avoir confiance en la voiture et y aller », a affirmé Sébastien Ogier, interrogé sur son approche pour ce rallye. « Ce ne sera pas facile pour nous demain. Toutes les nouvelles spéciales proposent beaucoup de cordes, donc cela pourrait vite devenir piégeux après le passage de quelques voitures. Nous n'avons rien à perdre ce week-end, donc nous devons tout tenter. »

Toyota semblait être en mesure de signer un quadruplé, ses rivales ayant opté pour les pneumatiques durs. C'était sans compter sur Pierre-Louis Loubet (M-Sport Ford Puma Rally1), qui basculait sur les tendres en fin de séance pour souffler la dernière place du podium.

Le Français ne pointait qu'à 1''2 du temps de référence de son compatriote et devançait Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) et Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) par la plus petit écart possible.

En parallèle, Gus Greensmith (M-Sport Ford Puma Rally1) adoptait une approche identique à celle de son équipier pour se hisser au sixième rang devant Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Puma Rally1) et Craig Breen (M-Sport Ford Puma Rally1).

Espoirs engagés en WRC2, Pepe López (Hyundai i20 N Rally2) et Alejandro Cachón (Citroën C3 Rally2) tiraient leur épingle du jeu dans des conditions difficiles pour compléter le top dix tandis qu'Ott Tänak était le pilote Hyundai Motorsport le mieux classé en onzième position.