WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Wed 12 Oct 2022

Ingram se concentre déjà sur 2023

Le Britannique Chris Ingram a dû mettre un terme prématuré à sa saison en raison des conséquences de son spectaculaire tonneau le mois dernier à l'EKO Acropolis Rally Greece.

La Škoda Fabia Rally2 de Chris Ingram avait chuté à flanc de colline après un virage à gauche négocié de manière trop optimiste dans la spéciale de Pyrgos. Le Britannique s'en était sorti avec une blessure à une main tandis que sa voiture nécessitait une reconstruction intégrale.

Malgré cette mésaventure, le Britannique est toujours deuxième du WRC2 Junior et sixième du WRC2, mais le Champion d'Europe des Rallyes 2019 a confirmé la semaine dernière qu'il allait mettre un terme prématuré à sa saison.

« Comme ma main n'est toujours pas remise à 100 % et que la facture de réparation est assez salée, ma saison 2022 se termine là et je me concentre mon attention sur 2023 », a confié Chris Ingram à WRC.com. « Je me suis méchamment déchiré les ligaments et j'ai probablement encore besoin d'un mois [avant de pouvoir remonter dans une voiture]. Apparemment, les ligaments peuvent parfois prendre plus de temps à guérir que les os et je n'ai tout simplement pas assez de force pour le moment. »

« La franchise d'assurance a également été un coup dur même si c'était mon premier accident en six ans environ », a-t-il ajouté. « Je n'ai pas de budget pour cela. Mon programme est entièrement financé par des dons qui nous servent uniquement à faire des rallyes. Ce sont toutefois les risques qu'il faut prendre si vous voulez être compétitif en mondial. »

Double vainqueur en WRC2 Junior cette année, Chris Ingram se tourne désormais sur la saison 2023, où il espère se hisser aux avant-postes du WRC2. Le pilote âgé de vingt-huit ans garde ses options ouvertes pour le moment, mais il estime que le soutien même partiel d'un constructeur pourrait l'aider à franchir un nouveau cap.

Bien qu'ils ne concourent pas dans l'élite, des concurrents tels qu'Andreas Mikkelsen (Škoda) et Teemu Suninen (Hyundai) ont représenté leurs constructeurs respectifs tout au long de la saison.

« C'était clairement l'année la plus prometteuse de ma carrière », a-t-il poursuivi. « Nous nous sommes battus devant sur presque tous les rallyes, mais je pense que le moment est venu où nous pourrions vraiment bénéficier du soutien d'un constructeur et de plus de temps dans une voiture. En tant que pilote privé à ce niveau, il est tellement difficile de rivaliser avec les pilotes soutenus par les constructeurs qui enchaînent 5000 à 10000 kilomètres rien qu'en essais cette saison. Beaucoup de gens ne comprennent pas cela, mais tous les pilotes savent l'avantage que cela procure. J'ai des réunions passionnantes pour préparer l'année prochaine et nous verrons bien ce qui se passera. Je ne renoncerai jamais jusqu'à ce que j'ai ma chance. »