WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Thu 29 Sep 2022

Tänak dicte son rythme d'entrée en Nouvelle-Zélande

L'Estonien Ott Tänak a devancé Craig Breen pour remporter la première spéciale du Repco Rally New Zealand disputée jeudi soir.

Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1) se montrait plus rapide que Craig Breen (M-Sport Ford Puma Rally1) pour neuf dixièmes de seconde sur la courte super-spéciale asphaltée du Pukekawa Domain d'Auckland (1,78 km). Sept dixièmes plus loin, Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) complétait le trio de tête au terme d'un coup d'envoi spectaculaire marquant officiellement le retour du Championnat du Monde FIA des Rallyes en Nouvelle-Zélande après dix ans d'absence.

Avec des voitures en configuration terre, les conditions humides et le goudron glissant perturbaient les premiers pilotes à s'élancer. Quinzième dans l'ordre des départs, Ott Tänak profitait ainsi de la surface de la route s'asséchant progressivement. Les sections rapides mêlaient des virages serrés et techniques. Si l'Estonien admettait ne pas trop aimer la spéciale, il n'y avait toutefois aucun drame à signaler.

« Nous verrons ce que nous pouvons faire », déclarait Ott Tänak. « J'avais la tête qui tournait dans cette spéciale et je n'avais aucune idée de la direction que prendrait la route. Ce n'était pas si amusant, en fait ! »

Ce week-end, un bon résultat d'Ott Tänak permettrait de repousser l'échéance dans la course au titre jusqu'à l'avant-dernière manche du calendrier en Espagne, mais l'Estonien a insisté sur le fait qu'il ne pensait pas à son duel avec le leader Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1).

« Ce n'est pas entre nos mains », assurait-il. « Cela n'a rien à voir avec nous. »

Les Toyota composaient d'ailleurs la suite du top six, Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) prenant la quatrième place à deux secondes du leader. Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) suivait, deux dixièmes plus loin, mais quatre dixièmes devant Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1), dont le passage était compliqué après avoir mal abordé le premier 360°.

« C'était un mauvais passage de mon côté, mais c'était agréable de voir tout le monde présent autour de la spéciale », analysait Kalle Rovanperä. « Bien sûr, la pression est toujours là, mais j'espère que nous pourrons faire du bon travail ce week-end. »

Auteur d'un run flamboyant, Gus Greensmith (M-Sport Ford Puma Rally1) prenait la septième place devant Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1), Oliver Solberg (Hyundai i20 N Rally1) et Hayden Paddon (Hyundai i20 N Rally2), qui s'installait aux commandes du WRC2.

Vendredi, les choses sérieuses commenceront avec six spéciales emblématiques sur la côte de Whaanga et au cœur du Waikato près de Te Akau pour une première étape extrêmement difficile comprenant plus de la moitié de la distance compétitive du rallye.

Pour corser le défi, il n'y aura aucune assistance lors de cette journée longue de quinze heures, mais seulement une zone de changement de pneumatiques à Raglan entre les deux boucles formées par Whaanga Coast (29,27 km), Te Akau South (31,02 km) et Te Akau North (18,53 km).

  • Une couverture complète du Repco Rally New Zealand est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance.