WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Wed 14 Sep 2022

Pleine corde : EKO Acropolis Rally Greece

Encore une fois, le Championnat du Monde FIA des Rallyes a connu une manche pleine d'action. Rejoignez-nous pour revenir sur les principaux sujets de discussion de l'EKO Acropolis Rally Greece.

La performance du rallye

Pierre-Louis Loubet a signé une prestation exceptionnelle pour son sixième rallye en mondial avec le Ford Puma Rally1 du M-Sport Ford World Rally Team.

Après ses malheurs l'an passé avec une Hyundai i20 WRC de l'équipe 2C Compétition, le Français semble de retour sur la bonne voie. La Grèce a de loin été sa meilleure performance jusqu'ici, avec notamment deux scratches à son actif vendredi.

Pierre-Louis Loubet a même brièvement mené le rallye avant de rétrograder en raison d'une crevaison à l'avant gauche dans l'avant-dernière spéciale du samedi. Malgré cela, il est resté calme et positif, montrant l'exemple à suivre aux autres jeunes pilotes.

La spéciale inoubliable

Sûrement la super-spéciale donnant le coup d'envoi du rallye jeudi soir au stade olympique d'Athènes. Ce n'était peut-être pas l'une des spéciales emblématiques dans les montagnes grecques, mais il y avait vraiment quelque chose de spécial.

L'atmosphère était indescriptible avec plus de 60000 personnes en tribunes pour assister au retour du WRC après plus d'une décennie d'absence. Ce n'était pas un test simple pour les équipages non plus, Andreas Mikkelsen en a fait l'amère expérience en tapant après le saut...

La surprise du rallye

Ce n'est pas souvent que l'équipe Toyota Gazoo Racing connaît un mauvais rallye, mais celui-ci trouvera une bonne place dans la liste des événements à oublier.

Il fallait remonter au Rallye de Turquie 2019 pour retrouver un rallye où le top cinq à l'arrivée ne comptait aucune Yaris. La semaine dernière, Takamoto Katsuta était le pilote le mieux classé du constructeur japonais en terminant sixième.

Kalle Rovanperä s'est classé quinzième après avoir heurté un arbre samedi, Esapekka Lappi était encore plus en retrait après un problème lié au carburant et Elfyn Evans a abandonné dans la liaison menant à la première spéciale du dimanche avec une panne de turbo...

À oublier

Comme évoqué plus haut, les chances de victoire d'Andreas Mikkelsen en WRC2 s'envolaient avant même d'avoir véritablement commencé le rallye après son erreur endommageant la direction de sa Škoda Fabia Rally2 dès jeudi soir.

Si le pilote norvégien a pu repartir pour signer des temps époustouflants, il n'a pris que sept points en Grèce alors qu'il en visait bien plus. Le pilote Toksport WRT ayant déjà disputé le maximum de sept manches, le champion en titre ne peut plus qu'attendre le dénouement de la saison en suivant à distance les performances de ses adversaires en Nouvelle-Zélande, en Espagne et au Japon...

L'image du rallye

Jeudi soir au stade olympique... On entendrait presque la foule !

Le plus beau sauvetage

Comme toujours, c'était un véritable régal de revoir Sébastien Loeb en WRC et l'Alsacien a fait le spectacle !

Passé en tête grâce à son meilleur temps dans Bauxites vendredi après-midi, l'homme aux neufs titres a lancé son Puma sur deux roues à quelques mètres de l'arrivée. Décontracté comme toujours, le Français a tout simplement souri en lâchant « ce n'est pas un problème ! »

La phrase du rallye

« J'ai fait beaucoup de bons et de mauvais week-ends, mais celui-ci est l'un des pires. »

Kalle Rovanperä a été brutalement honnête à propos de sa performance lors de la dixième manche du calendrier. Avec cinquante-trois points d'avance à trois rendez-vous du dénoument, le jeune pilote finlandais reste néanmoins aux commandes du championnat.

Vous n'y croirez pas

Samedi, le premier passage dans Perivoli était tellement riche en rebondissements que chaque pilote du plateau a changé de position.

Le chiffre du rallye

Cinq. C'est le nombre de rallyes consécutifs où Dani Sordo a terminé troisième. Pilote à temps partiel, l'Espagnol reste une paire de mains sûres en monopolisant la dernière marche du podium à chacune de ses apparitions depuis l'Espagne en octobre dernier.

Mais aussi...

Le triplé de Hyundai Motorsport est aussi le premier du constructeur coréen en WRC !