Sun 11 Sep 2022

Neuville triomphe, Hyundai entre dans l'histoire en Grèce

Le Belge Thierry Neuville s'est imposé à l'EKO Acropolis Rally Greece en emmenant un triplé historique pour les Hyundai i20 N Rally1.

Passé en tête samedi après l'abandon du nonuple champion du monde Sébastien Loeb (M-Sport Ford Puma Rally1) sur une panne d'alternateur, Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) n'était plus repris par la suite.

Son équipe Hyundai Motorsport sortait indemne d'une avant-dernière étape éreintante où plusieurs leaders rencontraient des difficultés. Le Belge abordait ainsi les trois spéciales du dimanche avec près de trente secondes d'avance sur son équipier Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1), scellant ainsi le triplé de la marque coréenne.

Ott Tänak lui avait repris 2''9 lors du premier passage dans Elefthori, mais l'Estonien perdait tout espoir d'accentuer la pression sur son équipier lorsque l'équipe décidait de figer les positions. Quatrième, Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) était également écarté du match pour la victoire en raison de problèmes de turbo sur une liaison lui coûtant plus de trois minutes vendredi.

Sous instruction de ramener les voitures à l’arrivée, les trois pilotes Hyundai Motorsport limitaient leur prise de risques et leurs positions restaient inchangées. Thierry Neuville l’emportait alors avec 15’’0 d’avance pour signer sa première victoire dans l'ère hybride du WRC  et le premier triplé de l'équipe du constructeur coréen.

« C’était une saison difficile jusqu'ici et c’est vraiment un soulagement de s’imposer ici après un week-end très difficile en Belgique » , confiait Thierry Neuville. « Le plus important, c'est le triplé de notre équipe. Nous l’avons enfin après toutes ces années de travail. C'est un moment historique pour la marque et l'équipe. Tout le monde a travaillé dur pour y parvenir et cela n’en rend que plus belle la récompense. »

Fort de son podium, Ott Tänak revient à cinquante-trois points du leader du championnat. Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) finissait d’ailleurs à plus de dix-sept minutes du vainqueur.

Le Finlandais avait percuté un arbre samedi et perdait beaucoup de temps pour mener sa Toyota GR Yaris jusqu'à l'arrivée. Il parvenait toutefois à prendre quatre points dans la Wolf Power Stage et pourrait désormais sceller son titre s'il marque plus de huit points qu'Ott Tänak lors du prochain rendez-vous.

Pierre-Louis Loubet (M-Sport Ford Puma Rally1) ripostait après ses problèmes du samedi pour égaler le meilleur résultat de sa carrière avec la quatrième place, connaître les joies du leader et remporter deux scratches vendredi. Sa chute dans la hiérarchie s'ajoutait éalement à une basse des performances avec une crevaison à l'avant gauche le lendemain.

Près de deux minutes plus loin, on retrouvait Dani Sordo à 1'52''5.

Son équipier Craig Breen (M-Sport Ford Puma Rally1) rencontrait des problèmes similaires vendredi, mais l'Irlandais était aussi aidé par les abandons devant lui pour remonter en sixième place. L'écart entre les deux hommes s'élevait à 26''8 tandis que Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) suivait à 2'12''1.

Le taux d'attrition était tel que les voitures des catégories support complétaient le top dix. Vainqueur en WRC2, Emil Lindholm (Skoda Fabia Rally2) terminait septième devant Nikolay Gryazin (Skoda Fabia Rally2), Yohan Rossel (Citroën C3 Rally2) et (Skoda Fabia Rally2) et Eyvind Brynildsen.

Le Championnat du Monde FIA des Rallyes se tourne désormais vers le Repco Rally New Zealand pour l'antépénultième manche du calendrier. Le pays fera son grand retour au calendrier pour la première fois depuis 2020 du 29 septembre au 2 octobre.

Latvia
Starts: Thursday, July 18, 2024 at 4:31:00 AM
Italy
Starts: Friday, July 26, 2024 at 7:00:00 AM
Hungary
Starts: Saturday, July 27, 2024 at 6:00:00 AM