WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Mon 29 Aug 2022

WRC50 : EN SOUVENIR DE BJÖRN WALDEGÅRD

Extrait des archives. Le 29 août 2014, le rallye a perdu l'une de ses véritables légendes avec le tout premier pilote remportant le Championnat du Monde des Rallyes, Björn Waldegård. WRC.com revient sur les hommages envers le pilote suédois au moment de son décès et sur son héritage dans le sport.

En 1979, Björn Waldegård était devenu le premier vainqueur d'un titre pilotes en WRC. Le Suédois a remporté seize victoires en mondial, notamment avec Lancia, Ford et Toyota.

Ancien président de la FIA, Jean Todt l'avait affronté durant sa carrière de copilote. En 2014, le Français écrivait sur le site internet de la FIA : « Björn était un concurrent véritablement admiré, fort, loyal et direct. C'est une légende du rallye qui nous quitte si brutalement. Notre sport a perdu l'un de ses grands héros. »

Fondateur de M-Sport, Malcolm Wilson a travaillé avec Björn Waldegård chez Ford à la fin des années 1970, les deux hommes pilotant des Escort RS : « J'ai rencontré Björn pour la première fois en étant son ouvreur pour le Monte-Carlo 1979 et nous sommes dès lors devenus de bons amis. Plus tard, j'ai travaillé avec lui au Safari et en Côte d'Ivoire en prenant le volant de sa voiture suiveuse. C'était l'un des meilleurs pilotes de l'Escort et j'ai énormément appris de lui. Björn était un doux géant, totalement imperturbable, et il était déjà connu comme l'homme de glace. C'était un gentleman, et vous n'aurez jamais cru qu'il avait l'agressivité ou la détermination d'obtenir un tel succès en le voyant. Dès qu'il s'installait au volant, peu importe la nature de la voiture ou son comportement, il avait cette capacité incroyable à s'y adapter. Il était l'un des plus grands de tous les temps qui pouvait relever n'importe quel défi. »

De nombreux pilotes d'hier et d'aujourd'hui lui avaient rendu hommage sur Twitter.

Champion du monde des rallyes en 1983 et rival de longue date, Hannu Mikkola tweetait simplement : « Je viens d'apprendre une terrible nouvelle à propos de mon vieil ami Björn. Une si triste nouvelle. »

Double champion du monde, Carlos Sainz s'est également rendu sur Twitter : « Aujourd'hui, un mec sympa, un immense pilote, un champion du monde est parti. Repose en paix Björn Waldegård. »

Le talent et les exploits de Björn Waldegård ont également inspiré les futures générations de pilotes, dont le Norvégien Mads Østberg : « J'avais seulement trois ans quand Björn a remporté son dernier rallye WRC en 1990, donc la plupart de ses succès sont survenus avant ma naissance. J'ai toutefois grandi en regardant des anciens clips de lui et il a accompli tellement de choses impressionnantes. Son statut de premier champion du monde de l'histoire est très spécial et il a vraiment installé la Scandinavie au plus haut dans le monde du rallye. Cela signifie beaucoup pour de très nombreuses personnes. »

Désormais directeur de l'équipe Toyota Gazoo Racing, Jari-Matti Latvala s'était également confié. « Je me souviens surtout de Björn pour sa grande carrière avec les Escorts, puis dans les années 1980 avec Toyota. J'ai regardé de vieilles vidéos et c'était un excellent pilote. J'ai l'impression qu'il était très fiable, pas trop d'accidents, toujours concentré et régulier. Je me souviens de sa façon incroyable de piloter l'Escort, de la même manière qu'Ari Vatanen et Hannu Mikkola. Ce que je trouve inspirant, c'est qu'il avait quarante-six ans lorsqu'il a remporté le Safari en 1990. Cela montre que vous êtes toujours capable de gagner des rallyes malgré l'âge si vous êtes en forme et expérimenté. »

The Flying Finns - Épisode 1 : Les Champions

Björn Waldegård était aussi connu pour ses succès en Afrique, où il a remporté le Safari Rally à trois reprises, tout comme le Rallye de Côte d'Ivoire.

Son succès le plus récent ne remonte qu'à 2011, lorsqu'il avait remporté l'East African Safari Classic au volant d'une Porsche 911, une voiture avec laquelle il avait roulé au Kenya tout au long des années 70.

Spécialiste Porsche, Richard Tuthill était alors son team manager : « Sa victoire durement acquise avec l'une de nos voitures reste l'un des moments forts de ma carrière et de ma vie. Cela n'aurait jamais pu se produire sans le meilleur pilote européen de l'histoire du Safari Rally au volant. C'était un grand homme, fier et extrêmement authentique. Un vrai gentleman. Il était calme et réservé, comme le sont de nombreux Suédois, un grand orateur et, comme son palmarès le souligne, l'un des hommes les plus doués à avoir jamais pris le volant d'une voiture de rallye. »

Plus d'actualités