WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Tue 23 Aug 2022

La Belgique, vue du parc d'assistance

Le moment n'aurait pas pu être plus belge. Depuis la Ketelstraat, il y avait à la fois une joie profonde et un petit élément de frustration en attendant le départ de l'ES3.

Certes, nous étions sur le point de voir les voitures de rallye les plus rapides au monde s'élancer au bout de la rue, mais FritNick n'avait pas encore ouvert et ses légendaires frites n'étaient pas encore disponibles à la vente. Il y a quelque chose de spécial dans le rallye dans cette partie du monde...

Et il y a quelque chose de tout aussi spécial dans la façon dont ils font les frites. Il faut les faire frire deux fois apparemment. Tout le goût vient de là.

Le manque de pommes de terre du vendredi matin a vite été oublié lorsqu'Ott Tänak s'est présenté au départ. Rien, absolument rien, ne vous prépare au bruit d'une Rally1 au moment de s'élancer.

Le grondement et les détonations rebondissaient sur les maisons à quelques mètres de là. Les habitants s'alignaient sur le pas de leur porte, les doigts coincés dans les oreilles, mais avec d'immenses sourires sur leurs visages.

Ce n'était pas un vendredi matin habituel à Mesen. Personne n'avait encore jamais parcouru la place de la ville ainsi. Nous parlons souvent d'amener la catégorie reine du rallye et le championnat du monde au plus près du public, et c'en était un parfait exemple.

Mesen se trouve à cheval entre la Flandre et la Wallonie, et à deux (grands) pas de la frontière française. La population s'élève officiellement à 988. Aujourd'hui, elle a doublé. Voire triplé. Le plus grand spectacle sportif de l'année est en ville pour une seule journée et personne ne veut le manquer.

L'ambiance s'est installée tout au long de la matinée et le plus grand regret était de ne pas pouvoir revenir pour le deuxième passage dans la spéciale. Cela aurait été l'occasion d'arroser les frites avec une bière dans l'après-midi...

L'an dernier, la Belgique était arrivée tardivement au calendrier et la pandémie avait mis à mal les projets permettant d'accueillir les fans à Ypres et autour des spéciales environnantes. Cette fois, c'était comme d'habitude et l'endroit s'est animé et a totalement embrassé l'événement.

Naturellement, il y a eu une énorme déception avec l'abandon du leader Thierry Neuville samedi après-midi, mais la chaleur de l'accueil réservé à son équipier Ott Tänak était absolument authentique dans le parc d'assistance un jour plus tard.

La Belgique est un pays qui aime et qui vit pour son rallye. Cela n'a jamais été aussi évident que dans les routes flamandes la semaine dernière.