WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 19 Aug 2022

Evans en tête, Rovanperä out à Ypres

Le Gallois Elfyn Evans a résisté à l'Estonien Ott Tänak pour mener l'Ypres Rally Belgium après une boucle d'ouverture spectaculaire durant laquelle le Finlandais Kalle Rovanperä est parti à la faute.

Tonneaux pour Kalle Rovanperä à l'Ypres Rally Belgium

« C'était assez bien pour être honnête », confiait Elfyn Evans sur son passage dans Langemark. « Nous trouvions un meilleur équilibre entre attaque et prudence. Je suis content de mon pilotage, mais il est encore tôt et le rallye est encore très long. »

Sur ses terres, Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) complétait le trio de tête, 6''5 plus loin après un départ animé. Une petite erreur dans l'ES1 lui coûtait environ dix secondes et le Belge admettait manquer de confiance malgré un scratch à son actif.

« C'est tellement différent de l'an dernier et j'ai tellement de mal à trouver la confiance », expliquait Thierry Neuville. « Je ne me sens pas bien dans la voiture en ce moment. J'ai beaucoup d'ouvertures de différentiel et les roues se bloquent au freinage. »

Esapekka Lappi (Toyota GR Yaris Rally1) pointait à 12''4 de Thierry Neuville. Le Finlandais était le dernier pilote à boucler la dernière spéciale sur le sec pour ravir la quatrième place à Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Puma Rally1), le Français cédant plus d'une minute en essayant d'éviter les pièges des flaques d'eau.

Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) héritait des commandes dans l'ES2 lorsque son équipier Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1), leader après la première spéciale, connaissait une spectaculaire sortie de route.

Le Finlandais sous-virait dans un fossé à l'extérieur d'un virage à gauche, envoyant ainsi sa voiture dans une série de tonneaux. Si son copilote Jonne Halttunen et lui sont indemnes, leurs espoirs de sceller leur premier titre mondial cette semaine s'envolaient dans l'incident.

Fort d'un léger avantage après le premier test, Elfyn Evans se retrouvait engagé dans un duel l'opposant à Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1). Ni l'un ni l'autre ne se semblaient totalement à l'aise sur les routes rapides et étroites des Flandres et les deux hommes restaient proches tout au long de la matinée.

Ott Tänak était avantagé par une surface plus propre en se retrouvant à ouvrir la route. L'Estonien réduisait l'avantage de son adversaire à six dixièmes de seconde seulement dans l'ES3, mais Elfyn Evans répondait dans Langemark pour aborder la deuxième boucle composée des quatre mêmes spéciales avec une avance de 2''3.

Craig Breen (M-Sport Ford Puma Rally1) passait également devant son équipier pour intégrer le top cinq, à 4''2 seulement d'Esapekka Lappi. L'Irlandais était toutefois frustré par son erreur dans l'ES1 et promettait de grands changements de réglages au parc d'assistance, qu'il retrouvait avec un matelas de 32''8 sur un autre de ses équipiers, Gus Greensmith (M-Sport Ford Puma Rally1).

Oliver Solberg (Hyundai i20 N Rally1) adoptait une approche conservatrice après son abandon en Finlande pour prendre la septième place devant Adrien Fourmaux tandis que les grands animateurs du WRC2, Andreas Mikkelsen (Skoda Fabia Rally2) et Yohan Rossel (Citroën C3 Rally2), complétaient le top dix.

Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) pointait déjà à plus de quatre minutes du leaders après avoir dû composer avec un problème de transmission, le Japonais devant parfois en mode entièrement électrique pour parvenir à rejoindre le parc d'assistance.

  • Une couverture complète de l’Ypres Rally Belgium est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance.   
Plus d'actualités