WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Wed 10 Aug 2022

Pleine corde : Secto Rally Finland

Des vitesses élevées, des sauts énormes et une bataille torride pour la victoire. Il s'est passé beaucoup de choses au Secto Rally Finland. Rejoignez-nous pour tirer les leçons de cette édition grandiose !

La prestation du rallye

Choisir le pilote gagnant semble un peu cliché, mais Ott Tänak était vraiment la vedette la semaine dernière.

L'Estonien connaît une saison difficile et il semblait évident qu'il n'était ni heureux ni à l'aise au volant de sa Hyundai i20 N Rally1 malgré tout ce que ses temps pouvaient suggérer.

La Finlande est un rallye pour les gros cœurs et tenir ce niveau d'engagement à des vitesses aussi élevées avec une voiture dans laquelle vous n'êtes pas en harmonie demande beaucoup de courage. Ott Tänak a dû s'employer pour tenir Kalle Rovanperä à distance et il mérite beaucoup de respect pour cela.

Une spéciale inoubliable

Le premier test du dimanche à Oittila a été cruciale dans la bataille pour la victoire.

La veille, Kalle Rovanperä avait réduit de plus de moitié son déficit envers Ott Tänak. Beaucoup de gens, y compris l'Estonien, s'attendaient à ce que le pilote de la Toyota GR Yaris Rally1 soit le plus rapide. Cela n'a pas été le cas.

Ott Tänak a devancé son rival pour 1''9 en donnant absolument tout. Si les rôles étaient inversés, le résultat aurait pu être très différent...

La surprise du rallye

Le simple fait qu'Esapekka Lappi ait rallié l'arrivée !

Lorsque le Finlandais s'est arrêté à la fin de l'ES21 après un tonneau, l'état de la carrosserie de sa Toyota était le cadet de ses soucis, au contraire du liquide de refroidissement s'échappant de son radiateur endommagé.

L'improvisation étant l'une des clés de la réussite en rallye, Esapekka Lappi et son copilote Janne Ferm se sont armés d'époxy métallique trouvé dans leur boîte à outils et se sont mis à combler le trou. Comme un signe du destin, le duo se trouvait juste à côté d'un lac à partir duquel ils ont pu remplir des poches d'eau et le radiateur.

Cette réparation de fortune a tenu et Esapekka Lappi a pu assurer sa place sur le podium.

À oublier

Rien ne semble épargner Craig Breen en ce moment. Malgré des temps prometteurs, le leader du M-Sport Ford World Rally Team arrachait une roue arrière de son Puma. L'Estonie et la Finlande étaient deux rallyes censés lui offrir de belles chances de briller, et les deux se sont soldés par une déception. L'Ypres Rally Belgium (18-21 août) pourrait bien être la dernière chance de voir l'Irlandais se battre pour la victoire sur une épreuve qu'il connaît bien. Il sait désormais ce qu'il doit faire la semaine prochaine...

L'image du rallye

Cette photo d'Esapekka Lappi montre exactement pourquoi nous aimons notre sport. Dans toute autre discipline, un tonneau aurait probablement été synonyme d'abandon. Pas en WRC. Sortez les lunettes et c'est reparti !

Le sauvetage du rallye

Kalle Rovanperä a frôlé la correctionnelle dans l'ES14. Lors du premier passage dans Vekkula, une note trop optimiste provoquait une énorme glissade dans un virage à droite et le Finlandais s'est retrouvé avec quatre roues dans l'herbe. Fidèle à ses habitudes, le jeune pilote a gardé son pied droit bien enfoncé et s'en sortait tout en signant le deuxième meilleur temps du secteur chronométré.

Citation du rallye

« C'était les meilleures 9'41''4 de ma vie » : comme vous pouvez le voir, Gus Greensmith adore ce rallye. Et il aime particulièrement Päijäla, l'une des spéciales emblématiques de la Finlande.

Vous n'y croirez pas

La concurrence est toujours féroce en Finlande, mais il est rare que les pilotes de tête réalisent des temps identiques. Ott Tänak et Kalle Rovanpera ont été par deux fois à égalité - au dixième de seconde près - dans Patajoki et Ruuhimäki.

Le chiffre du rallye

67. La distance non officielle en mètres du vol de Thierry Neuville lors du célèbre saut de Ruuhimäki. Les Rally1 hybrides ont beau avoir moins d'aérodynamisme que la génération précédente, le Belge n'était qu'à deux mètres du record établi par Adrien Fourmaux en 2021.

Mais aussi...

Avant cette année, Hyundai Motorsport n'avait jamais gagné en Finlande. Avec les ateliers de Toyota situés à deux pas du parc d'assistance de Jyväskylä, l'équipe du constructeur coréen a décidément du s'employer fort pour briser la série de leurs rivaux.