WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Sun 17 Jul 2022

Flash - Rovanperä triomphe en Estonie

Le Finlandais Kalle Rovanperä a maîtrisé les débats pour s'imposer une deuxième année d'affilée au Rallye d'Estonie et signer sa cinquième victoire sur les six dernières épreuves du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Douze mois après être devenu le plus jeune vainqueur de l'histoire du Championnat du Monde FIA des Rallyes en Estonie, Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) a fait un pas de plus pour devenir le plus jeune champion de la discipline en cinquante ans d'existance.

Après quatre jours d'action intense, le Finlandais âgé de vingt-et-un ans s'imposait à nouveau sur la terre estonienne avec 1'00''9 d'avance sur son équipier Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) pour porter son avantage à 83 points après sept des treize manches du calendrier.

Elfyn Evans avait pourtant été le premier à dominer les débats, mais Kalle Rovanperä lui ravissait la tête sous les averses de la dernière spéciale du vendredi. Après avoir peaufiné les réglages de sa voiture samedi matin, il signait sept meilleurs temps consécutifs pour distancer le Gallois en doublant son avantage.

La pluie se mêlait à nouveau à la fête dimanche, mais Kalle Rovanperä n'était pas d'humeur à faire des compromis dans des conditions glissantes. Il remportait même la Wolf Power Stage avec une marge de 22''4 pour s'assurer un maximum de points bonus et s'offrir quatorze des vingt-quatre spéciales du rallye.

« C'était génial une fois de plus », se réjouissait Kalle Rovanperä. « J'adresse un grand merci à Jonne [Halttunen, son copilote], car c'était un week-end difficile, mais nous avons très bien roulé. Nous prenons du plaisir sur chaque rallye et, même lorsque nous devons attaquer sous la pression, nous la gérons plutôt bien. »

Elfyn Evans concédait pratiquement sa défaite samedi soir et ses maigres espoirs de rattraper son équipier s'éteignaient dès la deuxième spéciale dominicale où il lâchait près de dix secondes dans un tête-à-queue. Deuxième à l'arrivée, le Gallois scellait le doublé de Toyota Gazoo Racing, qui compte désormais 87 points d'avance dans la défense de son titre chez les constructeurs.

Sur ses terres, Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1) complétait le podium, 54''8 plus loin. Jamais en mesure d'inquiéter les Toyota devant lui, l'Estonien devait également composer avec des soucis de maniabilité, mais le quadruple vainqueur de l'épreuve s'assurait toutefois la troisième place à l'arrivée.

Son équipier Thierry Neuville connaissait des problèmes similaires, mais le Belge gardait son sang-froid pour terminer quatrième, près de deux minutes plus loin après une touchette avec les buissons et un tête-à-queue dimanche.

Rallye d'Estonie 2022 - ES19/ES21

Bien revenu après son tonneau au shakedown nécessitant des réparations en urgence jeudi matin, Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) terminait cinquième, 20''1 derrière Thierry Neuville et 35''7 devant Esapekka Lappi (Toyota GR Yaris Rally1).

Les espoirs de ce dernier avaient connu un coup dur après une crevaison due à un atterrissage brutal samedi. Relégué au septième rang, le Finlandais signait deux scratches dimanche pour reprendre l'ascendant sur Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Puma Rally1).

Le Français pouvait également se réjouir de ce résultat après une première moitié de saison difficile l'ayant vu abandonner à quatre reprises en six rallyes.

Malgré cela, le M-Sport Ford World Rally Team connaissait un dimanche décevant. Pierre-Louis Loubet (M-Sport Ford Puma Rally1) abandonnait en cassant sa suspension avant gauche contre une pierre dans le premier secteur chronométré du jour tandis que Gus Greensmith (M-Sport Ford Puma Rally1) renonçait en raison d'un problème de transmission dans le test suivant.

La suite du top dix se composait ainsi de pilotes engagés en WRC2. Andreas Mikkelsen (Skoda Fabia Rally2) résistait au retour de Teemu Suninen (Hyundai i20 N Rally2) pour s'assurer la huitième place tandis qu'Emil Lindholm (Skoda Fabia Rally2) héritait de la dixième position après l'accident de Marco Bulacia (Skoda Fabia Rally2) dans l'avant-dernière spéciale.

Le Championnat du Monde FIA des Rallyes restera en Europe pour son prochain rendez-vous, à nouveau organisé sur des routes extrêmement rapides sur terre. Le Secto Rally Finland, huitième manche du calendrier, aura lieu à Jyväskylä du 4 au 7 août.

Plus d'informations en direct d'Estonie