WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 15 Jul 2022

Rovanperä surprend Evans en Estonie

Le Finlandais Kalle Rovanperä s'est installé en tête du Rallye d'Estonie après une dernière spéciale spectaculaire ayant vu Elfyn Evans céder les commandes vendredi soir.

Rallye d'Estonie 2022 : ES2/ES5

Magistral vendredi matin, Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) remportait les quatre premières spéciales de la première boucle et la première de l'après-midi sur les routes sèches près de Tartu pour se construire un matelas de près de vingt secondes sur Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1).

Le Finlandais réduisait toutefois de moitié son déficit dans les deux tests suivants, marqués par l'arrivée d'averses intermittentes, avant l'ultime secteur chronométré du jour à Vastsemõisa (6,70 km). Sous une pluie battante, l'ouvreur profitait de meilleures conditions que ses rivaux sur une terre sablonneuse se transformant rapidement en boue avec des ornières gorgées d'eau.

Le leader du championnat signait ainsi son troisième scratch consécutif avec près de quinze secondes d'avance tandis qu'Elfyn Evans glissait hors de la route gluante pour rejoindre les buissons. Concédant plus de vingt-deux secondes à son équipier, le Gallois voyait son avantage se transformer en retard de 11''7.

« Je ne m'attendais pas à être en tête ce midi », admettait Kalle Rovanperä. « Nous avons fait du bon travail en ouvrant la route et nous avons aussi connu de bons moments dans l'après-midi. Bien sûr, la météo dans la dernière spéciale nous était favorable. Nous avons gagné du temps quand les autres ont dû composer avec la pluie. »

En parallèle, Elfyn Evans expliquait ses péripéties : « Les conditions étaient assez horribles avec beaucoup d'aquaplaning au début de la spéciale. Nous avons connu une petite chaleur et disons que j'ai été un peu plus prudent après ça. C'était un peu une surprise, les conditions étaient tellement mauvaises sur les premiers kilomètres. »

Sur ses terres, Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1) devait composer avec des problèmes de maniabilité tout au long de la journée. Lorsqu'une bouche d'aération dirigée vers son pare-brise se détachait dans Vastsemõisa, celui-ci s'embuait rapidement, provoquant une petite sortie de route. L'Estonien reprenait toutefois son chemin pour terminer l'étape au troisième rang, à 44''3 du leader.

Ralenti par des problèmes de freins dans la matinée, Esapekka Lappi (Toyota GR Yaris Rally1) était l'un des trois pilotes de pointe à sortir de la route dans le même virage de la dernière spéciale. Le Finlandais conservait toutefois la quatrième place, 21''6 derrière Ott Tänak.

Discret, Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) complétait le top cinq, lui aussi après avoir rencontré des soucis de maniabilité. Impuissant face au retour d'Esapekka Lappi dans l'après-midi, le Belge pointait à sept secondes de son rival finlandais.

Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Puma Rally1) était à près d'une minute derrière après une erreur provoquée par la panne de ses essuie-glaces dans l'avant-dernière spéciale. Le Français gagnait toutefois une position lorsque son équipier et compatriote Pierre-Louis Loubet (M-Sport Ford Puma Rally1) perdait plus de deux minutes avec un tonneau dans le virage piégeux du dernier test.

Victime d'un tonneau jeudi au shakedown, Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) en profitait également pour se hisser au septième rang et reprendre confiance. Lui aussi victime du virage tant redouté de Vastsemõisa, Gus Greensmith (M-Sport Ford Puma Rally1) se classait huitième devant Pierre-Louis Loubert et Andreas Mikkelsen (Skoda Fabia Rally2), leader du WRC2.

En tête du rallye jeudi soir, Craig Breen (M-Sport Ford Puma Rally1) perdait gros. Quatrième ce matin, l'Irlandais sortait de la route pour taper un poteau dans l'herbe. L'impact cassait la suspension avant gauche de sa voiture tout en provoquant son abandon immédiat.

Samedi, la deuxième étape sera disputée autour de la station de ski d'Otepää. Le programme suivra un format similaire avec deux boucles de quatre spéciales parcourues le matin et l'après-midi autour d'un passage à l'assistance. La journée se terminera par un nouveau passage dans la spéciale de Tartu empruntée jeudi soir. Les neuf secteurs chronométrés totaliseront 95,40 km d'action.

• Une couverture complète du Rallye d’Estonie est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance.   

Plus d'informations en direct d'Estonie