WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Sat 25 Jun 2022

Rovanperä gère son avance au Safari

Le Finlandais Kalle Rovanperä a ajouté 4''8 de plus à son avance en tête du Safari Rally Kenya pour emmener un triplé provisoire du Toyota Gazoo Racing samedi midi.

« Les sensations sont plutôt bonnes », confiait le pilote âgé de vingt-et-un ans. « C'est toujours un peu effrayant sur les sections les plus accidentées où il faut éviter toutes les pierres. Bien sûr, nous devons maintenir le rythme comme nos rivaux roulent assez fort, donc ce n'est pas si facile. Je pense que nous devons adopter le même rythme cet après-midi. Nous verrons quelles seront les conditions et à quel point ce sera difficile, mais nous essaierons tout simplement de survivre en espérant éviter les problèmes. »

Elfyn Evans était son plus proche poursuivant après avoir repris la deuxième place dans la première spéciale grâce à une note mal comprise par Takamoto Katsuta. Les deux hommes étaient victimes de crevaisons provoquées par des pierres dans le dernier test, mais ils s'en sortaient avec une perte de temps minime. L'écart entre les deux pilotes Toyota Gazoo Racing s'élevait à 20''5 ce samedi midi.

Quatrième, Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) marquait la matinée de son empreinte avec deux scratches pour remonter au classement alors que son équipier Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1) devait s'arrêter dans l'ES10 après la casse d'un arbre de transmission. Le Belge essuyait toutefois sa part de problèmes avec une visibilité limitée après avoir tapé une branche d'arbre fissurant le pare-brise de sa voiture dans le premier secteur chronométré et un souci de pneu dans Sleeping Warrior.

Tonneau pour Gus Greensmith dans l'ES8

Sur des routes plus tendres et plus rapides au cœur des paysages époustouflants entourant le lac Elmenteita, le leader du Championnat du Monde FIA des Rallyes adoptait une approche prudente pour consolider sa position au sommet du classement général devant ses équipiers Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) et Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1).

Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) signait d'abord le troisième meilleur temps dans Soysambu avant de caler son rythme sur celui de ses équipiers pour se classer sixième dans Elmeinteita. Et lorsque plusieurs pilotes rencontraient des problèmes dans la trentaine de kilomètres de Sleeping Warrior, le Finlandais en sortait indemne pour conforter son avantage.

Loin d'être facile, le samedi matin s'avérait toutefois moins destructeur que la première étape ayant décimé les favoris. À mi-parcours, Kalle Rovanperä comptait ainsi 19''4 d'avance avant de répéter cette boucle de 75 kilomètres après l'assistance.

« Ce n'était pas génial, mais c'était conduisible », admettait-il. « Il était difficile de voir certains virages, notamment les gros points de freinage, mais d'une manière ou d'une autre, nous avons réussi à faire un passage sans problème et à nous rapprocher un peu de nos rivaux. »

Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1) était esseulé au cinquième rang, 1'33''0 derrière Thierry Neuville. L'octuple champion du monde s'était engagé à miser sur la régularité après avoir vu ses chances de victoire s'envoler après une crevaison vendredi après-midi.

Oliver Solberg (Hyundai i20 N Rally1) comptait plus de six minutes de retard sur le Français et écopait d'une minute et dix secondes de pénalité après s'être arrêté pour réparer la suspension tordue de sa voiture sur la liaison après l'ES8.

En parallèle, Gus Greensmith (M-Sport Ford Puma Rally1) devait renoncer après des problèmes de gestion du refroidissement provoqués par son tonneau dans la première spéciale du jour.

Son abandon permettait à Craig Breen (M-Sport Ford Puma Rally1) d'être promu en septième position malgré le temps perdu derrière son équipier Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Puma Rally1), le Français s'étant arrêté pour changer une roue dans l'ES9 avant de renoncer à son tour en raison d'une suspension endommagée à l'arrière.

Leader du WRC2, Kajetan Kajetanowicz (Škoda Fabia Rally2) grimpait au huitième rang, suivi par Jourdan Serderdis (M-Sport Ford Puma Rally1) et Sean Johnston (Citroën C3 Rally2).

  • Une couverture complète du Safari Rally Kenya est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance.   

Plus d'actualités en direct du Safari