Fri 24 Jun 2022

Evans emmène un quadruplé Toyota

Le Gallois Elfyn Evans a pris la tête du Safari Rally Kenya, où quatre Toyota GR Yaris Rally1 monopolisaient les quatre premières places à l'issue d'un vendredi matin plein de rebondissements.

« Je suis plutôt content », confiait Elfyn Evans. « C'est juste vraiment difficile de savoir comment doser son rythme. Nous avons fait un bon passage dans la première spéciale, mais j'étais un peu déçu du deuxième test. J'avais l'impression que nous aurions pu faire beaucoup mieux. La dernière allait toujours être un peu une loterie... J'étais vraiment prudent et ce sera encore une autre histoire cet après-midi. »

Fort de deux scratches, Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) comptait 2''6 seulement de retard sur Sébastien Ogier. Leader du championnat, le Finlandais ouvrait et balayait la route avec brio dans des conditions sèches.

« Les deux premières spéciales n'étaient pas si mal », expliquait-il. « Certes, nous devions balayer, mais la dernière était une véritable spéciale du Safari. C'était vraiment dur. »

Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) était l'un des rares pilotes à connaître une matinée vierge de tout problème alors que la longue spéciale de Kedong faisait des ravages parmi les ténors du Championnat du Monde FIA des Rallyes en fin de boucle.

Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1), Gus Greensmith (M-Sport Ford Puma Rally1) et Oliver Solberg (Hyundai i20 N Rally1) perdaient tous beaucoup de temps dans le sable de la rive sud du lac Naivasha en fin de matinée tandis que le nonuple champion du monde Sébastien Loeb (M-Sport Ford Puma Rally1) était écarté de la lutte pour la victoire après des problèmes moteur.

Elfyn Evans talonnait son équipier Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1) pendant la majeure partie de la boucle. S'il avait pris une petite avance lors de la super-spéciale organisée jeudi après-midi, le Français devait toutefois céder les commandes en étant coincé dans le célèbre fesh-fesh de Kedong. Le Gallois prenait ainsi le pouvoir pour retrouver le parc d'assistance avec un avantage de 8''5.

Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) pointait 1''3 plus loin tandis que Craig Breen (M-Sport Ford Puma Rally1) complétait le top cinq à 22''6 du leader après l'abandon de son équipier Sébastien Loeb, dont la voiture était victime d'un incendie moteur à l'arrivée de Kedong. L'Alsacien abandonnait dans la liaison suivante.

Sixième, Ott Tänak était le pilote Hyundai Motorsport le mieux classé après une matinée compliquée pour l'équipe. Un levier de vitesses cassé dans le premier test du jour coûtait près de trente secondes à l'Estonien, qui pouvait toutefois utiliser le renfort de roue de secours comme levier de vitesses temporaire.

L'ES1 du Safari Rally Kenya 2022

Ses équipiers Thierry Neuville et Olivier Solberg suivaient Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Puma Rally1), septième vendredi midi. Les deux pilotes Hyundai perdaient beaucoup de temps dans le test final avec des problèmes moteur liés à l'ingestion de poussière.

Kajetan Kajetanowicz (Škoda Fabia Rally2) terminait la matinée au dixième rang du classement général et à la première place du WRC2.

Gus Greensmith (M-Sport Ford Puma Rally1) était également en difficulté après avoir perdu son pneu arrière droit à Kedong avant qu'un petit incendie au niveau du passage de roue ne l'oblige à s'arrêter. Le Britannique pouvait néanmoins continuer après des réparations de fortune lui coûtant plus de treize minutes.

Une couverture complète du Safari Rally Kenya est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance.   

Plus d'actualités en direct du Safari
Latvia
Starts: Thursday, July 18, 2024 at 4:31:00 AM
Italy
Starts: Friday, July 26, 2024 at 7:00:00 AM
Hungary
Starts: Saturday, July 27, 2024 at 6:00:00 AM