Wed 08 Jun 2022

Pleine corde : Rally Italia Sardegna

Le soleil, la mer et un spectacle incroyable. La poussière vient de retomber sur une nouvelle édition fantastique du Rally Italia Sardegna. Rejoignez-nous pour revenir sur les sujets les plus chauds du week-end... Et nous ne parlons pas de la météo !

La prestation du rallye

Cette nouvelle victoire a été longue à venir, mais Ott Tänak la méritait amplement.

Il a fallu attendre 462 jours pour voir l'Estonien remonter sur la plus haute marche du podium et il a travaillé fort pour l'obtenir. Le fait qu'il ait été le plus rapide sur près de la moitié des spéciales, le tout sans avoir l'impression d'attaquer, montre qu'il était tout simplement un ton au-dessus.

Espérons qu'il n'y ait pas à attendre encore 462 jours pour son prochain succès...

La spéciale inoubliable

Cela ne peut être que l'ES10, le premier passage dans Erula - Tula samedi matin. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'elle a façonné la suite du rallye.

Ott Tänak comptait sept dixièmes de retard sur Esapekka Lappi et nous nous attendions à une bataille passionnante. Le duel n'a toutefois duré qu'un peu plus de dix kilomètres puisque la voiture d'Esapekka Lappi rebondissait sur une pierre arrachant la roue arrière gauche et des éléments de suspension après une forte compression.

Le rallye est parfois cruel...

La surprise du rallye

Sami Pajari.

Le tenant du titre en FIA Junior WRC réussissait ses débuts en WRC2 au volant d'une Škoda Fabia Rally2 Evo préparée par Toksport WRT en finissant cinquième de l'antichambre, un résultat impressionnant pour un pilote aussi jeune et novice à ce niveau.

Pierre-Louis Loubet obtient également une mention spéciale pour son rythme en constante amélioration avec sa M-Sport Ford Puma Rally1. Le Français ne semble plus très loin d'un premier podium dans l'élite...

À oublier

Rien ne semble aller dans le sens d'Elfyn Evans, dont les chances de titre ont encore connu un coup dur ce week-end. Son premier abandon vendredi en raison d'une fuite de radiateur était déjà regrettable, mais le deuxième causé par un problème de suspension samedi était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase.

La photo du rallye

Une scène de poursuite en rallye. Le cliché est tellement beau que nous l'avons utilisé deux fois dans cet article. Pouvez-vous vraiment nous en vouloir ?

Le sauvetage du rallye

Tänak a failli perdre son avance d'une minute dans la Wolf Power Stage. Dans la dernière section rapide, sa Hyundai i20 N Rally1 frôlait un talus sur le côté droit de la route après un saut. Il a toutefois réussi à éviter la catastrophe, aux dépens d'une partie de son pare-chocs. Quelques centimètres de plus et le rallye aurait pu s'arrêter là.

Vous n'y croirez pas

Ce podium était le premier depuis le Rallye de Turquie 2019 sans le moindre équipage du Toyota Gazoo Racing. Une série assez impressionnante vient donc de prendre fin.

En chiffres

462. Le nombre de jours où Ott Tänak a couru après une nouvelle victoire...

Et pour finir

La diversité était au rendez-vous sur le podium du WRC2 avec trois constructeurs différents représentés : Škoda, Citroën et Ford, dans cet ordre.

Latvia
Starts: Thursday, July 18, 2024 at 4:31:00 AM
Italy
Starts: Friday, July 26, 2024 at 8:30:00 AM
Hungary
Starts: Saturday, July 27, 2024 at 9:30:00 AM