WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Tue 03 May 2022

Evans se concentre sur le positif après la Croatie

Le Gallois Elfyn Evans misera sur sa position de départ avantageuse pour le premier rallye terre de l'année au Portugal après une nouvelle prestation décevante au Rallye de Croatie.

Dauphin de Sébastien Ogier en 2020 et 2021, Elfyn Evans abordait la nouvelle ère du Championnat du Monde FIA des Rallyes en figurant parmi les favoris pour le titre.

Le pilote Toyota Gazoo Racing semblait se diriger vers le podium au Rallye Monte-Carlo avant une sortie de route laissant sa Toyota GR Yaris Rally1 au bord du précipice. La deuxième place était ensuite à sa portée en Suède jusqu'à ce qu'il abandonne en percutant un mur de neige le dimanche matin.

En Croatie, deux crevaisons dès la première matinée l'obligeaient à se contenter de la cinquième position à l'arrivée. Seulement neuvième du classement général, le Gallois accuse déjà cinquante-neuf points points de retard sur son équipier Kalle Rovanperä, leader du championnat.

Elfyn Evans aura toutefois l'opportunité d'être le neuvième pilote à s'élancer dans les spéciales de la première étape du Vodafone Rally de Portugal (19-22 mai). Cette position pourrait lui offrir un bel avantage si les conditions sont sèches puisque les routes seront balayées par ses adversaires, lui offrant ainsi davantage d'adhérence.

« À toute chose malheur est bon j'imagine », a confié Elfyn Evans. « Après tous nos mauvais rallyes, cela devrait jouer en notre faveur sur quelques épreuves au moment où nous passons sur la terre. Nous aurons une bonne position sur la route et c'est un point positif. Évidemment, ce n'est pas le début de saison que nous voulions et nous devons composer avec nos trois premiers rallyes difficiles. Maintenant, nous devons nous détendre et exploiter notre position sur la route... Tout en espérant qu'il ne pleuvra pas au Portugal ! »

Le Gallois a également admis que son rythme sur cette surface l'an dernier lui donnait confiance avant de rejoindre Matosinhos.

« Nous étions dans une situation moins avantageuse sur de nombreux rallyes terre l'an dernier et nous avons quand même pu nous battre pour des victoires et des podiums », a-t-il ajouté. « Nous verrons bien. Je n'ai pas encore fait grand-chose avec la voiture sur terre et c'est la première sortie pour l'équipe et la voiture sur cette surface en mondial. »

Contrairement au Portugal, Elfyn Evans savait qu'une position lointaine sur la route ne jouerait pas en sa faveur en Croatie, où la boue ramenée sur les voitures prenant les cordes rendait les conditions plus piégeuses. Les fortes averses ne l'aidaient pas davantage en polluant encore plus l'asphalte.

« Nous savions avant le week-end et en étudiant la météo qu'il serait difficile de se battre avec cette position sur la route », a-t-il expliqué. « C'est exactement ce qu'il s'est passé vendredi, avec deux crevaisons très coûteuses. Dès lors, c'était vraiment compliqué de faire quoi que ce soit. Nous n'étions pas vraiment dans le match, donc nous n'avions plus qu'à essayer de sauver ce que nous pouvions. »

Le Rallye de Croatie en slow-motion