Fri 29 Apr 2022

Pleine corde : Rallye de Croatie

Du spectacle à foison. Le Rallye de Croatie a été le théâtre d'une bataille grandiose et d'une des Wolf Power Stages les plus excitantes de l'histoire. Embarquez avec nous pour revivre les moments les plus forts de l'épreuve.

La prestation du rallye

Nous avons longuement réfléchi, mais le mérite ne peut revenir qu'à un seul homme.

Kalle Rovanperä a décrit sa quatrième victoire en WRC comme « la plus difficile » de sa carrière, et nous sommes d'accord : il a dû s'y employer. 

Le Finlandais semblait pourtant avoir fait le plus dur avec plus d'une minute d'avance au terme de la première étape, mais une crevaison samedi matin faisait revenir Ott Tänak dans ses échappements.

Le rêve semblait terminé lorsque l'Estonien prenait les commandes avant la Wolf Power Stage, mais Kalle Rovanperä a su répondre malgré des gommes loin d'être idéales. 

Que faisiez-vous à vingt-et-un ans ?

La spéciale inoubliable

L'avant-dernière spéciale de Trakošćan - Vrbno a chamboulé la hiérarchie et les pilotes.

Des pluies torrentielles et une visibilité limitée surprenaient la grande majorité du plateau. Quand certains se contentaient de survivre, Ott Tänak flairait une opportunité en mixant les Pirelli tendres et pluie pour reprendre 29''8 à Kalle Rovanperä juste avant le test final.

Mention spéciale à Emil Lindholm et Chris Ingram, tous deux engagés en WRC2 mais présents dans le top trois de ce secteur chronométré au volant de leurs Skoda Fabia Rally2.

La surprise

Pierre-Louis Loubet sortait d'une campagne pour le moins difficile avec Hyundai 2C Compétition.

Plusieurs observateurs l'attendaient au tournant pour ses débuts chez M-Sport Ford, mais il faut bien reconnaître que le pilote français a surpassé les attentes au volant de son Puma.

Semblant à l'aise avec sa nouvelle monture, Pierre-Louis Loubet s'offrait deux top cinq et un top trois. Dommage qu'il n'ait plus eu de pneus de secours et ait dû écourter son vendredi dès la matinée...

Le tournant Asahi Kasei du rallye

À oublier

Trois abandons en trois rallyes pour Adrien Fourmaux. Le Français âgé de vingt-six ans connaît un début de saison difficile, d'autant que deux de ses retraits sont dûs à de gros accident.

Espérons qu'il puisse inverser la tendance à temps pour le Portugal le mois prochain.

Le cliché du rallye

Cette photo prise par @World montre le moment précis où Esapekka Lappi a tapé un rocher à l'intérieur d'un virage dans l'ES1. Quelques mètres plus tard, le Finlandais s'arrêtait avec une suspension sérieusement endommagée et plus aucun espoir de bon résultat.

Le plus beau sauvetage

Thierry Neuville a réussi ce qui semblait être une mission impossible pour sauver la troisième place, le tout malgré deux minutes de pénalités.

Le Belge ne baisse jamais les bras, quitte à pousser avec son copilote Martijn Wydaeghe la Hyundai sur 800 mètres après la casse d'une courroie d'alternateur vendredi.

Puis dans la dernière spéciale, les deux hommes ont échappé à un tonneau (ou presque) après être sorti large dans un fossé. Pas de quoi empêcher l'équipage de rallier l'arrivée avec deux pneus crevés et sans radio.

La petite phrase du rallye

 « Voilà ma réponse ! », en pointant la phrase « FULL SEND »* sur son casque.

Telle était la réaction de Kalle Rovanperä après avoir signé le meilleur temps samedi soir dans Vinski Vrh - Duga Resa, quelques heures après avoir concédé du terrain sur Ott Tänak en raison d'une crevaison.

Vous n'y croirez pas

Le FIA Junior WRC a connu trois leaders différents rien que dans l'étape dominicale.

Sami Pajari semblait bien parti pour s'imposer avant de partir à la faute dans l'ES18. Robert Virves héritait alors des commandes avec un avantage de 51''7, mais une pénalité de quatre minutes pour un pointage anticipé au regroupement final permettait à Lauri Joona de récupérer les commandes. 

Un scénario fou.

En chiffres

425. Le nombre de jours depuis la dernière victoire d'Ott Tänak en WRC à l'Arctic Rally Finland Powered by CapitalBox. L'attente continue…

Mais aussi...

Kalle Rovanperä a dominé le WRC le temps de vingt-neuf spéciales consécutives, entre l'ES8 du Rallye de Suède et l'ES18 du Rallye de Croatie. Impressionnant.

Latvia
Starts: Thursday, July 18, 2024 at 4:31:00 AM
Italy
Starts: Friday, July 26, 2024 at 7:00:00 AM
Hungary
Starts: Saturday, July 27, 2024 at 6:00:00 AM